Catégories
Endurance Nous n'attendons plus que toi

Sind Leute, die viel schwitzen nicht fit?

Peu de fonctions de notre corps sont associées à autant de préjugés que la transpiration. Les personnes qui transpirent beaucoup ne seraient pas hygiéniques et ne seraient pas en forme physiquement. C'est du moins ce que l'on prétend souvent. Pourtant, la transpiration est un processus tout à fait normal et surtout important, sans lequel nous serions même en danger dans la vie de tous les jours.

Pourquoi le corps humain transpire-t-il ?

Der menschliche Körper hat im Laufe der Evolution eine Vielzahl an Vorgängen entwickelt, die ihn schützen sollen. Hierzu zählt auch das Schwitzen. Durch die Abgabe von Schweiss reguliert der Körper die eigene Temperatur. So gesehen kann das Schwitzen auch als körpereigenes Kühlsystem bezeichnet werden. Wer viel schwitzt, muss daher nicht zwangsläufig ausser Form sein. Vielmehr kann dieser Umstand so gedeutet werden, dass der Körper ideal auf Belastungen während des Sports reagiert und Massnahmen zur Kühlung ergreift. Dabei scheidet er Feuchtigkeit in Form von Schweiss über die Haut aus. Dort verdunstet sie, wodurch der gewünschte Kühlungseffekt eintritt. Dies ist essenziell für die Gesundheit. Wird der Körper nicht ausreichend gekühlt, so bestehen sogar unterschiedliche Risiken.

Da das Schwitzen ein essenzieller Bestandteil der Wärmeregulierung des Körpers ist, solltest du beim Sport nach Möglichkeit auch darauf verzichten, den Schweiss ständig abzuwischen. Der Schweiss sollte immer auf der Haut bleiben, so dass er dort verdunsten und die Kühlung einleiten kann. Daher ist es nicht ratsam, Schweiss im Minutentakt abzuwischen, selbst wenn du ihn als störend empfindest. Eine Ausnahme hierfür stellen jedoch Ausdauersportarten dar. Hierbei solltest du wiederum darauf achten, den Körper von Zeit zu Zeit abzuwischen oder dir gar Wasser über den Körper zu schütten. Der Grund hierfür liegt in den im Schweiss enthaltenen Salzpartikeln. Wenn wir über einen langen Zeitraum schwitzen, so besteht die Gefahr, dass sich nach dem Verdunsten des Schweisses eine dünne Salzschicht auf der Haut bildet. Diese kann die Poren verstopfen und das weitere Schwitzen stark beeinflussen.

La transpiration peut même être entraînée

Wer viel oder schnell schwitzt, der ist deshalb noch lange nicht ausser Form. Vielmehr konnten Studien belegen, dass der Körper durch regelmässigen Sport sogar darauf trainiert werden kann, schnell auf eine steigende Körpertemperatur zu reagieren. Je austrainierter dein Körper ist, desto schneller beginnt er unter Anstrengung zu schwitzen. Dies liegt daran, dass der Körper durch die regelmässigen sportlichen Belastungen darin geschult wird, auf den Kühlungsbedarf zu reagieren.

Dennoch sollten Menschen, die viel schwitzen, dies nicht als Beweis für ihre körperliche Fitness betrachten. Zwar reagiert ein trainierter Körper schneller auf eine ansteigende Körpertemperatur, jedoch gibt er den Schweiss dabei auch deutlich dosierter ab, als es bei untrainierten Menschen der Fall ist. Aus diesem Grund sprechen Sportmediziner auch davon, dass trainierte effektiver schwitzen als untrainierte Menschen. Dies kann sogar anhand von Schweisstests nachgewiesen werden. Die Zusammensetzung von Schweiss ist relativ überschaubar. Zu 99 Prozent besteht er aus Wasser. Im restlichen Teil befinden sich darüber hinaus Elektrolyte. Je untrainierter ein Körper ist, desto mehr wichtige Elektrolyte werden beim Schwitzen ausgeschüttet.
So gesehen kann Schweiss durchaus als Indikator für die Fitness eines Menschen genutzt werden – allerdings nicht aufgrund der Menge, die er ausschwitzt, sondern rein aufgrund der enthaltenen Bestandteile.

Ist übermässiges Schwitzen ungesund?

Diese Frage lässt sich pauschal nicht beantworten. In erster Linie ist es genetisch bedingt, ob du vergleichsweise viel oder weniger schwitzt als andere Menschen. Im Durchschnitt verfügt jeder Mensch etwa 300 Schweissdrüsen pro Quadratzentimeter Hautoberfläche. Diese Zahlen können jedoch von Person zu Person stark variieren, wodurch jeder anders schwitzt. Allerdings können auch Erkrankungen sowie Übergewicht ausschlaggebend für die Aktivitäten der Schweissdrüsen sein. Mit Blick auf das Übergewicht lässt sich jedoch festhalten, dass der Körper bei denselben Aufgaben aufgrund des Eigengewichts mehr beansprucht wird, als es bei schlanken Menschen der Fall. Aus dieser Perspektive lässt sich erkennen, dass starkes Schwitzen durchaus auch ein Indikator für mangelnde Fitness sein kann.

Transpirer peu est même dangereux

Aus medizinischer Sicht muss zu guter Letzt darauf hingewiesen werden, dass geringfügiges oder gar kein Schwitzen ungesund ist und sogar Gefahren birgt. Sobald sich die Körpertemperatur erhöht, ist es essenziell, dass der Organismus darauf reagiert und Gegenmassnahmen einleitet. Dabei geht es primär darum, die Wärme über die Haut nach außen abzuleiten und mithilfe von Schweiss einen zusätzlichen Kühlungseffekt einzuleiten. Immerhin ist eine andauernde Leistung nur bei einer regulären Körpertemperatur möglich. Tritt dieser Effekt nicht ein und der Körper erwärmt sich, während die Kühlung nicht erfolgt, so kann der Kreislauf im Ernstfall sogar kollabieren. Ursächlich hierfür ist der Stoffwechsel. Dieser kann nur bei einer regulären Körpertemperatur effektiv arbeiten. Überhitzt der Körper in Ermangelung von Schweiss, so kann der Stoffwechsel dadurch negativ beeinträchtigt werden.

Um die Funktionalität des körpereigenen Kühlmechanismus am Laufen zu halten, bedarf es daher der regelmässigen Zufuhr von Flüssigkeit. Dies gilt insbesondere dann, wenn du Sport treibst. Während der Organismus im Alltag zwischen einem halben und einem ganzen Liter Feuchtigkeit in Form von Schweiss abgibt, erhöht sich dieser Wert unter sportlicher Belastung deutlich. Dementsprechend solltest du bei Trainingseinheiten von mehr als einer Stunde immer ausreichend Getränke dabei haben.

Conclusion

Schwitzen ist ein regulärer Vorgang des menschlichen Körpers, der dafür sorgt, dass wir unter Belastung nicht überhitzen. Zwar gibt es anderweitige Ursachen wie etwa Übergewicht oder Erkrankungen, die zu einer übermässigen Schweissproduktion beitragen, allerdings stellen diese die Ausnahme dar. Folglich ist das Gerücht, dass untrainierte Menschen häufiger und stärker schwitzen, nicht wahr. Sollte dein Körper bei Belastung oder hohen Temperaturen schnell mit Schwitzen reagieren, brauchst du dir keine Sorgen zu machen. Vielmehr deutet dies darauf hin, dass dein Organismus wie gewünscht arbeitet und der körpereigene Kühlmechanismus funktioniert.

Catégories
Nous n'attendons plus que toi Force

Pourquoi l'entraînement musculaire est-il important chez les personnes âgées ?

Si l'on ne pense à la musculation qu'en termes de bodybuilders bien entraînés, on passe à côté de quelque chose. Une musculature bien entraînée est une bonne base pour tout le monde. Elle n'apporte pas seulement des avantages sur le plan visuel, mais aussi sur le plan de la santé, du bien-être et de l'état psychique.

Entraînement musculaire même à un âge avancé

Des recherches ont démontré qu'à partir de 40 ans, 1 % de la masse musculaire disparaît chaque année. Du moins si elle n'est pas utilisée ou entraînée. Dans les jeunes années, le corps supporte encore relativement bien une diminution de la masse musculaire. Mais avec l'âge, les problèmes s'accumulent et peuvent rendre le quotidien plus difficile. 40 % de la masse musculaire a disparu avant l'âge de 80 ans - si rien n'est fait pour y remédier. Un entraînement musculaire ciblé permet de remédier à cette situation.

La musculation pour la santé

L'âge entraîne un ralentissement du métabolisme. Le développement musculaire est donc également plus lent. Mais les muscles continuent à percevoir les stimuli et à y réagir. Ainsi, l'entraînement musculaire peut être considéré comme une mesure médicale judicieuse chez les personnes âgées. Si l'on y renonce, on risque de nuire à son corps à long terme.

Les muscles portent au quotidien

Un corps entraîné peut contribuer à un meilleur bien-être et donc à une meilleure qualité de vie. Outre la sécrétion d'hormones lors de l'entraînement, la musculation permet surtout de bouger plus facilement. Les muscles entraînés facilitent le quotidien et offrent ainsi plus de possibilités d'activités conviviales.

Les muscles contre l'obésité

Au milieu de la vingtaine, le métabolisme de beaucoup de personnes se modifie et les kilos s'installent de manière plus tenace sur les hanches. Un entraînement musculaire ciblé augmente le métabolisme de base, c'est-à-dire l'énergie dépensée par le corps pour maintenir les fonctions vitales. Plus le métabolisme de base est élevé, plus la consommation de calories est importante. Il constitue une bonne base, qui est encore augmentée par les activités sportives. Lorsque la masse musculaire diminue, le métabolisme de base baisse également, ce qui explique pourquoi la prise de poids peut être d'autant plus rapide.

Formation adaptée

L'entraînement de la musculature favorise la coordination et la force. En outre, il favorise un psychisme sain et stimule la satisfaction. Il est important de s'entraîner régulièrement. Un coach, qui établit un plan d'entraînement tenant compte de l'âge, des conditions de vie et de l'état de santé, constitue un soutien optimal.

Catégories
Nous n'attendons plus que toi Force

5 conseils pour atteindre tes objectifs d'entraînement

De plus en plus de personnes s'entraînent régulièrement - avec plus ou moins de succès... Avec les conseils suivants, tu peux facilement atteindre tes objectifs :

Conseil 1 : Définis des objectifs d'entraînement clairs

Pour que tu puisses atteindre un objectif d'entraînement, celui-ci doit être défini avec précision. Si celui-ci n'est pas clair, il sera difficile de planifier les mesures d'entraînement appropriées.

Conseil 2 : Va dans une salle de sport

Beaucoup de gens s'entraînent chez eux, devant la télévision. Là, tu n'es pas encadré par un coach. Dans un bon centre de fitness, tu as un coach de fitness compétent à tes côtés qui t'accompagne dans ton entraînement. Il te conseillera, t'aidera à répondre à tes questions, te motivera, contrôlera tes exercices et les corrigera si nécessaire.

Conseil 3 : Entraîne-toi avec un plan d'entraînement

Pour que tu puisses progresser, il est important que tu augmentes régulièrement l'intensité de ton entraînement. Pour cela, tu peux utiliser un plan d'entraînement. Il est difficile de garder en tête la durée de tension des exercices ainsi que les poids d'entraînement. Il peut également être utile de photographier régulièrement ton corps afin d'enregistrer les changements. Idéalement, la photo doit être prise le même jour de la semaine et à la même heure.

Conseil 4 : Laisse ton ego à la maison

Nombreux sont ceux qui croient encore qu'un poids important entraîne plus de succès et de progrès. Pour générer un stimulus, la force qui peut finalement agir sur le muscle cible - combinée à la durée pendant laquelle elle agit - est toutefois décisive. Et c'est précisément cette force qui diminue à cause d'une exécution peu soignée et d'un déplacement trop rapide des poids. Même si d'autres déplacent plus de poids d'entraînement, laisse ton ego à la maison et choisis un poids que tu peux déplacer très lentement et de manière contrôlée sur toute l'amplitude du mouvement pendant au moins 60 secondes et au maximum 180 secondes.

Astuce 5 : Souviens-toi toujours de tes objectifs

Rappelle-toi chaque jour tes objectifs ! Accroche-les dans ta chambre sous forme d'image ou de proverbe. Rapproche-toi d'eux pas à pas. Partage-les sur les réseaux sociaux, avec tes amis ou ta famille. Et - très important : Ne pas abandonner !

Catégories
Alimentation Force

HMB - L'effet pour la construction musculaire et la perte de graisse

HMB - utile pour la perte de graisse et le développement musculaire ?

La perte de graisse et le développement musculaire sont des objectifs qui jouent un rôle important en matière de santé. Toutefois, ce sont également des points très discutés dans le domaine du sport. En effet, trop de graisse (taux de lipides sanguins trop élevés), tout comme trop peu de masse musculaire, ne sont pas les signes d'un corps sain et performant. Quel est l'intérêt du HMB (hydroxyméthylbutyrate) en tant que complément alimentaire pour favoriser la perte de graisse et le développement musculaire ?

Qu'est-ce que le HMB exactement, d'où provient cette substance ?

D'un point de vue chimique, le HMB est un dérivé (produit de dégradation métabolique) de l'acide aminé leucine. Dans le corps humain, la leucine produit environ 0,3 mg de HMB par jour dans le cadre d'une alimentation moyenne. Pour produire de l'énergie pour les muscles, par exemple lors de performances sportives, de nombreux nutriments sont consommés. Par exemple, on constate également un besoin accru en cholestérol. Pour obtenir de l'énergie, il faut de la leucine, dont la métabolisation laisse du HMB. Cependant, seuls 5% environ de la leucine ingérée dans l'alimentation sont oxydés en HMB.

Anabolique, catabolique et anticatabolique

Lorsqu'il est question de HMB, de perte de graisse ou de développement musculaire, plusieurs autres termes apparaissent et jouent parfois un rôle. On lit souvent les termes anabolique, anticatabolique ou catabolique.

Anabolique se traduit bien par "constructif". Il signifie la construction de substances dans le corps, comme par exemple le remplissage des réserves de protéines, de graisses et de glucides (gluconéogenèse). La connotation négative est née des substances anabolisantes comme la testostérone, connue comme produit dopant de synthèse pour la construction musculaire.

Catabolique signifie "déclin des forces", c'est-à-dire les processus de dégradation qui se déroulent dans le corps. Il s'agit par exemple des processus qui servent à produire de l'énergie à partir des réserves de protéines, de graisses et de glucides de notre organisme. La dégradation du glycogène (hydrates de carbone) et la métabolisation des graisses corporelles (cholestérol, triglycérides) en sont des exemples.

Anticatabolique désigne une action contre les processus cataboliques, c'est-à-dire une sorte de frein à de tels processus.

Comment fonctionne le développement musculaire ?

Comme tu le sais certainement, notre musculature est composée de fibres musculaires individuelles. Plusieurs de ces fibres forment un faisceau de fibres musculaires. Les fibres musculaires sont pratiquement les cellules musculaires. Contrairement aux autres cellules du corps, les cellules musculaires ne peuvent toutefois pas se diviser. C'est pourquoi, selon les connaissances actuelles, les fibres d'un muscle blessé ou détruit ne peuvent pas non plus repousser.

L'entraînement musculaire, c'est-à-dire un effort physique particulier, entraîne un épaississement des fibres musculaires. Tu connais peut-être cette augmentation de la masse musculaire sous le terme d'hypertrophie musculaire. Les protéines stockées dans les cellules musculaires sont responsables de ce phénomène. C'est pourquoi tu devrais également apporter des protéines supplémentaires à ton corps lors de l'entraînement et des sports de force. Ces protéines sont alors à la disposition de ton corps pour le développement de la musculature.

Si tu veux un corps musclé et bien entraîné, tu dois essayer de favoriser le développement musculaire. Or, seul l'entraînement musculaire permet d'y parvenir. En effet, si la charge mécanique des muscles dépasse un certain niveau, les cellules musculaires réagissent par des modifications physiologiques. Le développement musculaire t'apporte non seulement une belle apparence, mais aussi des avantages pour ta santé. Par exemple, une meilleure circulation sanguine, une augmentation de la consommation d'énergie en raison d'un métabolisme de base plus élevé, une prévention de l'ostéoporose, plus de force. Le développement musculaire est donc toujours profitable !

HMB - que disent les expériences et les résultats d'études ?

Depuis 1996, plusieurs études internationales ont été menées sur le HMB, le développement musculaire, la perte de graisse et les éventuels effets et effets secondaires. Différents sujets, entraînés ou non, ont été inclus dans les différentes études. Malheureusement, les approches et les types d'entraînement observés étaient parfois très différents et la durée des études était relativement courte.

Ainsi, les scientifiques ne sont pas encore définitivement d'accord sur les effets réels et les effets secondaires du HMB. L'un des avantages du HMB est en tout cas sa capacité à freiner la dégradation des muscles. Ainsi, les dommages musculaires qui pourraient résulter d'un entraînement intensif peuvent éventuellement être mieux évités. Par rapport à la substance d'origine, la leucine, le HMB est considéré comme plus puissant pour réduire la dégradation musculaire. Toutefois, ce point n'a pas encore été définitivement clarifié. Le HMB est considéré comme plus faible lorsqu'il s'agit de stimuler la synthèse des protéines musculaires. Divers indices laissent penser que le HMB pourrait également avoir une influence sur la combustion des graisses et donc sur leur élimination.

Selon de nouvelles données, le HMB utilisé comme complément alimentaire pourrait avoir des effets particulièrement bénéfiques chez les personnes sous-entraînées.

Aucun effet secondaire particulier n'est apparu jusqu'à présent dans les études ou selon l'expérience générale lors de la prise de HMB. Les expériences tirées des études indiquent également que le HMB sous forme d'acide libre, par exemple avant une séance d'exercice, est plus significativement efficace qu'un sel de calcium de HBM. Dans ce cas, la prise doit avoir lieu 30 à 45 minutes avant l'entraînement.

Le HMB seul ne te permettra pas d'obtenir des montagnes de muscles. Atteindre la quantité de protéines consommées par jour semble être bien plus important. D'après les données actuelles, la quantité de protéines prise toutes les 3 à 5 heures est considérée comme optimale. La taille optimale des portions est d'environ 20 g de protéines. Des doses plus élevées ne donnent pas de meilleurs résultats (chez les jeunes adultes en bonne santé), l'effet peut être légèrement plus faible avec des doses plus faibles.

Catégories
Endurance Alimentation Nous n'attendons plus que toi

Qu'est-ce que le glycogène et comment puis-je vider mes réserves de glycogène ?

Qu'est-ce que le glycogène et comment puis-je vider mes réserves de glycogène ?

Le glycogène remplit plusieurs fonctions importantes dans le corps. Alors qu'il joue un rôle essentiel dans le maintien de nombreuses fonctions corporelles, il est très important pour les sportifs et les personnes qui souhaitent perdre du poids. Tu apprendras ici comment profiter de la fonction de stockage du glycogène pendant un régime.

Structure et occurrence

D'un point de vue chimique, le glycogène est un oligosaccharide ou un polysaccharide ramifié, composé de résidus de glucose. Pour simplifier, on peut dire que le glycogène est un réservoir d'hydrates de carbone et qu'il ressemble à l'amidon végétal. Il est absorbé par l'alimentation, principalement par la consommation de sucre et d'hydrates de carbone.

Les réserves de glycogène se trouvent partout dans le corps : dans les muscles et les reins, ainsi que dans le foie et le cerveau. Ils sont également présents en faible quantité dans l'utérus et le vagin. La plus grande réserve de glycogène se trouve dans les muscles, où se trouvent les deux tiers du glycogène présent dans le corps, et dans le foie. Plus une personne est entraînée, plus la capacité de son stock de glycogène est importante. Une personne non sportive peut stocker 300 à 400 grammes de glycogène dans ses muscles, tandis que les sportifs peuvent augmenter la capacité de ce stockage jusqu'à 600 grammes.

Le glycogène peut en outre être présent dans les cellules adipeuses. Il y est stocké lorsque les réserves de glycogène restantes sont déjà pleines. Cette situation résulte généralement d'une surabondance de glucose ou d'une consommation excessive de glucides.

Fonction du glycogène

Le glycogène a différentes fonctions dans le corps, qui dépendent de l'endroit où il est stocké.
Le glycogène dans les muscles joue un rôle important dans l'approvisionnement des muscles, alors que seul le stock de glycogène du foie est impliqué dans la régulation du taux de glycémie. Le glycogène présent dans les muscles est exclusivement utilisé par ces derniers, bien que ce soit là que se trouve le plus grand stock de glycogène du corps humain.

Cependant, le foie est le seul organe du corps humain capable de transformer le glycogène en glucose vital grâce à l'enzyme glucose-6-phosphatase. Si le corps enregistre une baisse du taux de glycémie, l'enzyme entre immédiatement en action. Un processus qui doit permettre d'éviter une hypoglycémie potentiellement mortelle. L'alimentation des cellules nerveuses et du cerveau est ainsi assurée, de même que la formation de globules rouges et la régulation de la température corporelle.

Le glycogène, que le corps extrait du foie, joue un rôle moins intéressant pour les sportifs et les personnes qui souhaitent perdre du poids. Il en va tout autrement du glycogène stocké dans les muscles.

Le glycogène dans les muscles

Les personnes qui font du sport consomment de l'énergie et dépendent de l'adénosine triphosphate (ATP). Cette énergie est principalement mise à la disposition du corps sous forme de glycogène ou de dégradation des hydrates de carbone, également appelée glycolyse. L'énergie provenant des réserves de graisse permettrait au corps de se passer de nourriture pendant une longue période. Si les muscles brûlent de l'énergie, comme c'est le cas pendant l'exercice physique, le glycogène stocké peut, dans certaines circonstances, être presque entièrement utilisé en l'espace d'une heure lors d'un effort intense. Si l'effort est intermittent pour le corps, celui-ci consomme comparativement beaucoup moins de glycogène dans le même temps.

Les sports d'endurance, en particulier, vident rapidement les réserves de glycogène. Afin de solliciter le moins possible le stock de glycogène, les sportifs essaient d'entraîner le métabolisme des graisses. Pour produire de l'énergie, le corps a recours, en plus de la glycolyse, à la lipolyse. Lors de ce processus, les graisses sont décomposées, ce qui ne peut toutefois se produire que si le corps met suffisamment d'oxygène à disposition. Si le volume des poumons et, par conséquent, la respiration sont limités, moins de graisses peuvent être décomposées. C'est la raison pour laquelle les sportifs consacrent beaucoup de temps à l'entraînement de l'endurance de base.

Comment remplir et vider les réserves de glycogène

La réserve de glycogène peut être remplie et vidée à volonté. Il n'est pas possible de le vider complètement, car le corps laisse un minimum de glycogène dans cette réserve pour assurer les fonctions vitales. Le fait que la réserve de glycogène soit plus vide le matin que le soir est un mythe. Comme les muscles n'utilisent pratiquement pas de glycogène pendant la nuit, le réservoir n'est pas plus rempli le soir que le matin.

Alors que l'alimentation des sportifs vise davantage à remplir le réservoir, les personnes qui souhaitent perdre du poids veulent le vider pour que le corps commence à dégrader les graisses. Le glycogène étant absorbé par les glucides, le secret pour le vider est de ne pas consommer de glucides. En combinaison avec le sport, notamment l'entraînement d'endurance, il est possible de vider plus rapidement le stock. Une fois le stock vidé, le corps commence à puiser de l'énergie dans le tissu adipeux et à le dégrader.

Un apport abondant en glucides doit permettre de remplir les réserves de glycogène avant les compétitions. Dans les sports d'endurance, il est important que le corps dispose de suffisamment d'énergie. L'entraînement du métabolisme des graisses ou de l'endurance de base doit permettre de ménager les réserves de glycogène, mais il est préférable d'exploiter au maximum la capacité de ces réserves. Sinon, en compétition, les athlètes sont obligés de reconstituer le stock après environ 1,5 heure en consommant des glucides afin de pouvoir maintenir leur niveau de performance.

Avant la compétition, les sportifs tentent de vider leurs réserves en réduisant massivement les glucides et en s'entraînant en endurance, pour ensuite les remplir au maximum quelques jours avant la compétition en consommant des aliments riches en glucides.

Alimentation et glycogène

L'alimentation permet de remplir les réserves de glycogène et, en combinaison avec l'exercice physique, de les vider.
Si l'on souhaite le remplir, l'alimentation doit comporter une série d'aliments riches en glucides. Les pâtes, les produits à base de céréales complètes, le riz et les pommes de terre conviennent à cet effet. Ceux qui préfèrent les aliments sucrés peuvent remplir leur réservoir avec des jus de fruits, du pudding, du miel et des fruits. Les aliments sains comme les légumes et les légumineuses sont une autre option.

Pour vider les réserves de glycogène, il convient de renoncer aux hydrates de carbone. Les régimes low-carb conviennent à cet effet. Ne te laisse toutefois pas abuser par la perte de poids drastique des premiers jours. Le glycogène est stocké avec de l'eau. Lorsque le stock de glycogène est vidé par une réduction des glucides, l'eau est également éliminée. Les kilos perdus les premiers jours ne sont donc pas de la graisse, mais seulement de l'eau.

Il n'est pas conseillé de renoncer complètement aux glucides, surtout si la perte de poids est combinée avec du sport. Le corps a besoin d'une certaine quantité de glucides pour alimenter les muscles. S'il ne reçoit pas suffisamment d'énergie pour alimenter les muscles, il commence à perdre de la masse musculaire et non de la graisse.

Catégories
Nous n'attendons plus que toi

L'hypertension artérielle. Faire baisser la tension artérielle grâce au sport.

Une tension artérielle élevée limite fortement la qualité de vie des personnes concernées. Elles sont rapidement essoufflées. Même monter les escaliers fait grimper le pouls en un clin d'œil. Mais qu'en est-il du sport ? As-tu le droit de faire du sport si tu as de l'hypertension, et si oui, lequel ?

Comment se développe l'hypertension artérielle ?

La prédisposition à l'hypertension peut être héréditaire. Mais il est rare que la génétique soit seule en cause lorsque le cœur bat durablement à cent à l'heure. Il est probable que l'hypertension artérielle soit le résultat d'une combinaison de facteurs. Les facteurs de risque connus de l'hypertension sont l'obésité, le stress chronique, une forte consommation d'alcool et une alimentation déséquilibrée. Si tu ne veux pas souffrir d'hypertension, tu ne devrais surtout pas manger de fast-food salé. Les pizzas, les burgers et les frites sont considérés comme des "calories vides".

Ils fournissent une grande quantité d'hydrates de carbone et donc de l'énergie à court terme, mais font également grimper le taux d'insuline d'un coup. De plus, la plupart des plats de restauration rapide sont très salés, mais contiennent peu de minéraux et d'oligo-éléments comme le potassium. Si le taux d'insuline baisse à nouveau, les fringales réapparaissent rapidement. Le fast-food ne rassasie donc pas vraiment, mais il peut rendre malade. Il augmente le risque de souffrir d'hypertension artérielle.

En plus d'une alimentation saine et de phases de repos et de détente suffisantes avec une durée de sommeil appropriée, tu devrais également veiller à faire de l'exercice régulièrement pour éviter de faire de l'hypertension. Mais que faire si la tension artérielle est déjà élevée ou trop élevée ?

Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ?

La tension artérielle s'exprime en deux valeurs. La pression artérielle systolique renseigne sur la pression contre les vaisseaux qui se produit lorsque le cœur se contracte. Le sang est ainsi pompé du cœur vers l'artère principale et finalement distribué dans le reste du corps. L'onde de pouls qui en résulte peut également être ressentie loin du cœur, par exemple au niveau du poignet, sous forme de tension artérielle. Pour la valeur la plus faible, la pression artérielle diastolique, le cœur se gonfle afin d'absorber du sang frais. Une pression négative se crée.

Avec l'effort physique et dans les situations de stress, le cœur bat plus vite et pompe plus fort. La pression artérielle est donc élevée dans ces moments-là et peut atteindre des valeurs systoliques de 170 mmHG (millimètres de mercure). Si ces valeurs élevées deviennent permanentes, il s'agit d'une hypertension ou d'une pression artérielle pathologiquement élevée.

Tension artérielle trop élevée - l'hypertension artérielle est si fréquente

La gravité de l'hypertension artérielle est différenciée par paliers. Des valeurs de pression systolique comprises entre 140 et 180 mmHg et des valeurs diastoliques entre 90 et 105 mmHg indiquent une hypertension légère. Si une valeur limite de 180/105 mmHg est dépassée, le médecin parle d'hypertension modérée à sévère. Si l'hypertension n'est pas traitée, elle met en danger toute une série d'autres organes. L'hypertension est donc un risque sérieux pour la santé, qui augmente la probabilité d'un accident vasculaire cérébral, d'un infarctus du myocarde et d'autres maladies consécutives. L'augmentation permanente de la pression vasculaire peut par exemple endommager la rétine sensible et entraîner des troubles de la vision.

Selon une étude récente, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu'environ 25 pour cent de la population mondiale souffre d'hypertension artérielle pathologique - un chiffre qui pourrait encore augmenter à environ 29 pour cent d'ici 2025.

Pour traiter l'hypertension, des médicaments antihypertenseurs sont souvent prescrits. En outre, les patients peuvent contribuer eux-mêmes à améliorer leur tension artérielle, par exemple en adoptant une alimentation variée. Le sport est également une méthode courante de lutte contre l'hypertension.

Le sport en cas d'hypertension artérielle - qu'est-ce qui est permis et judicieux ?

Les personnes souffrant d'hypertension peuvent être surprises d'apprendre que le sport est une approche possible pour traiter leurs problèmes. Après tout, ils sont souvent épuisés même après un effort minime. Porter les courses à la maison semble être une tâche herculéenne. Et maintenant, je dois aussi faire du sport ?

Oui, car à long terme, tu peux faire baisser ta tension artérielle en faisant du sport régulièrement. Mais tous les types de sport ne conviennent pas aux hypertendus. Tu sais déjà que le sport peut faire grimper les chiffres de la tension à court terme.

Un test ergométrique permet d'examiner comment le cœur réagit à l'effort physique. Les pics élevés de tension artérielle constituent un risque, en particulier pour les personnes souffrant d'hypertension. Ils se produisent lors d'un sprint ou d'un sport de balle, mais peuvent également être lus sur l'électrocardiogramme pendant l'examen ergométrique. Dans ce cas, le niveau de difficulté est progressivement augmenté, de sorte que tu dois pédaler de plus en plus fort. De telles exigences, qui te poussent dans tes retranchements physiques, sont un excellent outil de diagnostic pour le corps médical, mais ne sont pas adaptées à ta routine sportive.

Faire du sport régulièrement, mais correctement

Si tu veux utiliser le sport pour traiter l'hypertension, il faut y aller doucement. Comme tous les autres muscles, le muscle cardiaque doit d'abord être entraîné. Des courbatures au niveau du cœur ? Tu ne veux pas cela, car cela équivaudrait à un infarctus. Une activité physique modérée sans pics d'effort élevés est idéale. Des sports comme la marche ou le vélo tranquille sont un bon choix. Les sports d'endurance sont préférables aux sports dynamiques comme le badminton ou le cardio-training.

A vélo, c'est toi qui décides de la vitesse, alors qu'au badminton, tu dois toujours courir après la balle, et ce, au moment où elle arrive. L'alternance saccadée entre repos et mouvement entraîne des pics d'effort de courte durée, comme au sprint. Les sports de balle sont donc moins recommandés en cas d'hypertension.

En plus du sport d'endurance, tu peux pratiquer la musculation. Mais tout comme pour le vélo et la marche, il ne faut pas se surmener, surtout au début. Augmente lentement mais régulièrement, que ce soit le poids que tu veux soulever ou la distance que tu veux parcourir : Pense au hérisson et au lièvre. Sois intelligent et écoute ton corps.

Un entraînement conscient avec un coach compétent - voici comment faire du sport en cas d'hypertension artérielle

Avant de te rendre sur des appareils dans un centre de fitness, tu devrais vérifier avec ton médecin quel type de sport est acceptable pour toi. Dans un centre de fitness, tout dépend de la compétence du coach. Demande à quelqu'un de t'expliquer les exercices à effectuer sur les appareils et fais-les d'abord sous la surveillance d'un coach. Cela permet de réduire le risque de blessure pendant le sport.

La respiration consciente ainsi qu'un travail corporel précis sont associés de manière fluide dans la discipline sportive suivante : Le yoga. L'entraînement sur le tapis, pour lequel il suffit d'apporter des vêtements confortables, permet de traiter l'hypertension artérielle. Entre-temps, divers styles de yoga modernes ont vu le jour, adaptés à différents besoins.

Alors que le yoga Bikram, qui fait transpirer dans un environnement chaud, n'est pas le meilleur choix en cas d'hypertension, tu profiteras de l'effet relaxant du Restorative et du Yin Yoga. Également intéressant : le yoga selon B. K. S. Iyengar. Le yoga développé par le professeur de yoga indien se sert de différents accessoires (props) comme des blocs, des ceintures ou des coussins pour répondre aux besoins individuels des pratiquants. Les personnes dont les mouvements sont limités par une maladie, par exemple, peuvent néanmoins prendre les poses de yoga à l'aide des props et s'entraîner selon leurs propres possibilités.

Chaque entraînement doit être effectué sous la direction d'un professionnel et adapté à la situation individuelle. Discute au préalable avec ton médecin pour savoir si le sport est indiqué pour traiter tes troubles liés à l'hypertension.

Bonne chance !

Catégories
Nous n'attendons plus que toi Force

Le sport aide à lutter contre le stress

Bouger pour évacuer le stress - c'est instinctivement présent en nous. Le stress déclenche une réaction physique qui nous donne des jambes et peut ainsi contribuer à notre survie. Cependant, de nos jours, nous restons souvent immobiles après une situation stressante : sur le coach, la chaise de bureau ou dans la voiture.

Que se passe-t-il en cas de stress ?

Le stress n'est pas seulement "la colère au ventre", mais la réaction à une situation menaçante. C'est un héritage de nos ancêtres. Le corps veut se sauver et accumule de l'énergie pour pouvoir s'enfuir rapidement. Autrefois pour échapper au tigre à dents de sabre, aujourd'hui pour échapper à un supérieur hiérarchique désagréable.

En cas de stress, les processus métaboliques sont ralentis. Cela peut conduire à un état de choc, la "seconde de terreur". Après le calme vient la tempête : le corps met toutes ses activités à plein régime. Le cœur s'emballe, la pression artérielle augmente et les muscles reçoivent beaucoup de sang. On est alors prêt pour l'action libératrice : la fuite. Une fois le danger passé, le corps se calme à nouveau. Il s'ensuit une sensation d'épuisement et les réserves d'énergie ont besoin d'être reconstituées.

Pas le temps de stresser au quotidien

Pratiquement aucun homme moderne ne peut réagir de manière adéquate au stress. Notre qualité de vie en pâtit. En effet, il faudrait agir physiquement dès qu'une menace est ressentie. Un bureau normal constitue déjà une contrainte évidente. C'est pourquoi le sport est si utile pour lutter contre le stress : il s'agit d'un entraînement idéal après une dure journée de travail.

En outre, bien que les processus fondamentaux du corps soient les mêmes pour tous, chaque personne réagit un peu différemment à certaines situations. Ce que l'un ressent comme stressant donne des ailes à l'autre. Il existe donc différentes méthodes pour se détendre pendant l'entraînement : Certains pratiquent le kung-fu pour améliorer leur qualité de vie. D'autres escaladent de hautes montagnes. Chaque type de sport a certainement sa place dans la lutte contre le stress.

Le sport contre le stress avec la musculation et l'endurance

L'entraînement d'endurance et de musculation se prête toutefois particulièrement bien à la gestion du stress. Cela est principalement dû à l'exercice intense qui est associé à ce type d'entraînement. La musculation permet en outre de se défouler dans un véritable "tour de force". Cela peut suffire à améliorer la qualité de vie. L'aperçu suivant montre quels sont les autres avantages de ces deux types de sport contre le stress.

Le sport contre le stress : la musculation...

  • aide à se détendre. Pendant l'entraînement, il est facile de se déconnecter. Cela augmente la concentration et assure une récupération intense et active.
  • augmente la confiance en soi. Outre l'amélioration du sentiment de bien-être, le fait d'être plus musclé aide souvent à mieux s'affirmer. Cela permet d'éviter d'emblée de nombreuses situations de stress.
  • stimule la forme mentale. Un cerveau bien irrigué assure une meilleure vigilance, une vie plus active et donc une meilleure qualité de vie.

Le sport contre le stress : entraînement d'endurance...

  • libère des endorphines et de la sérotonine. Ce sont des messagers endogènes qui sont libérés au bout de 30 à 60 minutes. En cas d'urgence, elles doivent aider le corps à rester en mouvement pendant très longtemps, et donc supprimer les symptômes d'épuisement tout à fait normaux. Résultat : une amélioration de l'humeur. Le sportif se sent plus détendu. Les autres effets du sport d'endurance sur le stress sont similaires à ceux de la musculation.

Endurance ou force - quel est le meilleur sport pour lutter contre le stress ?

Faire du sport contre le stress en pleine nature aide particulièrement à se détendre. Le jogging est un entraînement idéal. En distrayant tes sens ou en écoutant de la musique pendant que tu cours, tu oublies rapidement le stress de la vie quotidienne. De plus, l'entraînement d'endurance contribue à augmenter ta production de mélatonine, ce qui te permet de mieux dormir la nuit. Dormir au lieu de ruminer - un autre avantage dans la lutte contre le stress.

De plus, un tel entraînement renforce le système cardiovasculaire, ainsi que le système immunitaire en général. Alors que les personnes stressées sont plus vulnérables aux maladies, il n'en va pas de même pour les joggeurs ou les marcheurs. L'amélioration de l'endurance globale s'accompagne d'un sentiment de bien-être accru : Tu deviens plus résistant, tu encaisses mieux les échecs, ta qualité de vie s'améliore.

Mais alors, pourquoi tous les hommes ne courent-ils pas dans la forêt ?

Au-delà des différentes préférences, il y a surtout une raison d'associer la musculation à l'endurance : La musculation peut faire quelque chose que l'endurance seule ne peut pas faire, en tout cas pas dans cette mesure.

Dans nos muscles, il existe une substance qui est formée lorsque les muscles s'entraînent. Plus il y a de contraction, plus il y a de muscles, plus tu produis cette substance messagère. La particularité de cette substance : les myokines, comme on les appelle, ont un effet curatif sur le corps. Pour développer les muscles, il faut alors veiller à consommer suffisamment de protéines.

En outre, la musculation, en tant que sport antistress, peut soulager activement les tensions. Elles sont rarement la cause du stress, mais souvent son symptôme. Leur disparition permet d'améliorer la qualité de vie. Il en va de même pour les douleurs dorsales : un entraînement ciblé permet également de les soulager, car il renforce certains groupes de muscles importants pour le dos.

Faire du sport pour lutter contre le stress et améliorer sa qualité de vie, c'est facile ?

Même en cas de stress élevé, faire beaucoup de sport n'est pas toujours efficace contre le stress. Ce n'est donc pas une bonne idée de se contenter de courir le plus longtemps possible et de se rendre six fois par semaine dans une salle de sport. Ces deux types d'entraînement sont dangereux : s'ils sont mal utilisés, ils font plus de mal que de bien. Le sport antistress doit également être pratiqué lentement !

En outre, nous ne devrions pratiquer que les sports antistress qui nous conviennent. Si vous n'aimez pas vous fatiguer sur de longues distances, il est préférable de faire de la musculation. C'est en tout cas un excellent sport antistress ! Et un tel entraînement aide à surmonter les obstacles intérieurs. C'est pourquoi seul le sport antistress qui s'adapte de manière ciblée aux conditions personnelles permet d'améliorer la qualité de vie.

Une meilleure qualité de vie signifie aussi : ne pas se précipiter ! Un bon entraîneur aide à établir un plan d'entraînement individuel. Un médecin, quant à lui, conseille surtout les débutants âgés sur le type de sport qui leur conviendrait le mieux. Ce n'est que lorsque tous ces éléments sont réunis qu'il est judicieux de commencer à faire du sport contre le stress.

Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi Force

Les 2 meilleurs suppléments pour la construction musculaire

Les 2 meilleurs suppléments pour la construction musculaire

Les compléments alimentaires jouent un rôle important dans le développement musculaire. Étant donné que l'apport de certains nutriments doit être assuré pour la construction et l'entretien des muscles, l'alimentation régulière n'en est généralement pas une source suffisante. Pour compenser ces déficits, tu peux, en tant que sportif, recourir à différents suppléments naturels pour la construction musculaire.

Poudre de protéines pour le développement et l'entretien de la musculature

Les protéines sont essentielles pour déclencher les processus de régénération dans le corps. Derrière ce terme se cachent des protéines. Celles-ci sont particulièrement importantes pour les sportifs de force, car elles et les acides aminés qu'elles contiennent forment l'ossature de la construction musculaire, qui est favorisée par une régénération suffisante. Étant donné que les sportifs doivent consommer jusqu'à 1,2 g à 1,7 g de protéines par kilogramme de poids corporel pendant la journée, ce besoin ne peut pas toujours être couvert par l'alimentation traditionnelle. C'est pourquoi les protéines en poudre sont des suppléments importants pour le développement musculaire.

Ce à quoi tu dois faire attention lors de l'achat

Les suppléments pour le développement musculaire sont nombreux sur le marché. Il n'est donc pas toujours facile, surtout pour les débutants, de choisir la bonne poudre de protéines. Celui qui choisit le mauvais supplément paie généralement beaucoup d'argent pour une qualité médiocre. C'est pourquoi tu dois faire attention à certains points avant d'opter pour un produit.

Un indicateur important de la qualité des protéines en poudre est la quantité d'acides aminés essentiels. Plus la quantité d'acides aminés essentiels est importante, plus cela est bénéfique pour la construction musculaire.

Les protéines en poudre à haute teneur en caséine, en concentré de protéines de lactosérum et en isolat de protéines de lactosérum CFM sont considérées comme les meilleurs suppléments pour la construction musculaire dans cette catégorie. Le CFM Whey Protien Isolat en particulier, souvent appelé isolat de protéines de lactosérum, dispose d'une teneur très élevée en acides aminés essentiels.

La liste des ingrédients des protéines en poudre peut également te renseigner sur leur qualité. La loi prévoit en effet que les ingrédients doivent être indiqués par ordre décroissant en fonction de la quantité contenue. Veille donc à ce que les protéines importantes se trouvent le plus haut possible dans la liste. En outre, on peut dire de manière générale que plus la liste des ingrédients est courte, plus les suppléments destinés à la construction musculaire sont de qualité élevée.

Conseils pour la prise de protéines en poudre

Si vous décidez d'utiliser des suppléments pour la construction musculaire, comme les protéines en poudre, vous devez également suivre certaines directives lors de la prise. C'est la seule façon d'obtenir un effet maximal.

Depuis de nombreuses années, les sportifs et les médecins se demandent quand il faut consommer des protéines en poudre. Mais en principe, tu ne peux pas te tromper si tu répartis ton apport quotidien en protéines en trois temps. Pour commencer la journée dans les meilleures conditions, tu peux déjà prendre la poudre comme complément au petit-déjeuner. Ainsi, tu es sûr d'avoir suffisamment de protéines pendant la journée. De plus, un shake de protéines après une séance d'entraînement favorise la régénération rapide des muscles. Mais il est encore plus important de prendre des protéines en poudre avant de se coucher. Comme c'est pendant le sommeil que le corps effectue la plupart des processus de régénération, il faut assurer un apport suffisant en protéines. Les instructions sur l'emballage indiquent les dosages des suppléments pour le développement musculaire. Comme les préparations contiennent des ingrédients différents, il n'est pas possible de faire une déclaration générale sur le dosage.

La créatine, un important fournisseur d'énergie

La poudre de protéines est l'un des suppléments pour la construction musculaire, qui a en premier lieu un effet régénérateur et soutient le développement musculaire. Toutefois, comme la croissance musculaire n'est guère possible sans un entraînement intensif, il est également possible de recourir à des compléments alimentaires à cet effet. La créatine est l'un des suppléments pour le développement musculaire qui augmente les performances physiques. Associée à des protéines en poudre, elle constitue le mélange idéal pour un entraînement intensif ainsi que pour la récupération qui s'ensuit.

Qu'est-ce que la créatine ?

La créatine est une substance active naturelle du corps humain, présente principalement dans les muscles squelettiques et synthétisée par des organes tels que les reins, le foie ou le pancréas. La principale fonction de cette substance active est de fournir de l'énergie rapide dès que tu utilises tes muscles. En principe, chaque personne possède suffisamment de créatine dans son corps pour fournir suffisamment d'énergie pour les efforts quotidiens des muscles. Cependant, lorsque les activités physiques augmentent, comme par exemple la musculation, le besoin en créatine augmente considérablement et le corps a du mal à le fournir. C'est pourquoi cette substance est, avec la poudre de protéines, l'un des suppléments les plus importants pour le développement musculaire.

Comment la créatine agit sur ton corps

Contrairement aux suppléments pour la construction musculaire qui servent à la régénération, la créatine a un effet direct sur la performance de ton corps. Imagine que tu fasses tes exercices à la salle de sport jusqu'à épuisement complet. À chaque seconde d'exercice, la réserve de créatine dans la mémoire du corps diminue. En cas de pauses prolongées entre les exercices, la réserve se reconstitue, mais l'intensité de l'entraînement diminue simultanément en raison des pauses. Pour compenser cela, les suppléments pour la construction musculaire comme la créatine sont un soutien précieux pendant les séances d'entraînement intensives.

Doser correctement la créatine

Celui qui recourt à des suppléments pour la construction musculaire devrait également pouvoir les doser en connaissance de cause. C'est particulièrement vrai pour la créatine, car la substance active ne devrait pas être prise à des doses élevées tout au long de l'année. La raison en est que la créatine est produite par l'organisme lui-même. Si la substance active est administrée en continu à hautes doses, la production de créatine par l'organisme diminue au fil du temps. Pour éviter cela, il est recommandé de réguler la prise au cours de deux à quatre phases réparties sur toute l'année ou de ne prendre qu'une petite quantité de 3 à 5 g par jour à la fois.

Chaque phase commence par une phase dite de charge pendant les sept premiers jours. Pendant cette période, tu dois consommer 4 x 5 grammes de créatine par jour. Ensuite, tu ne prendras plus que 3 grammes par jour pendant quatre semaines maximum.

Bonne chance !

Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi

La détox : mythe ou réel intérêt ?

Le moulin à prières de la tasse de thé - que peuvent vraiment les produits Detox ?

Ils promettent la désintoxication du système digestif, l'élimination de l'ammonium ou encore des métaux lourds dans le corps. Mais que se cache-t-il derrière ces nombreux produits et la promesse qu'un thé ou un patch détox permet de libérer le corps des déchets et des toxines et d'augmenter les performances et le bien-être ?

La détox et le commerce des poisons

En se rendant dans les magasins bio, les supermarchés et même les pharmacies, on peut imaginer à quel point le commerce des produits détox est rentable. Grâce à un marketing habile, quelques influenceurs bien payés et des clips animés de manière chic, il est possible de déclencher la peur des déchets, des toxines et autres substances.

Les défenseurs de la détox et les utilisateurs de ces produits s'accordent à dire que les poudres et les patchs ont réellement un effet perceptible. L'effet psychologique qui se cache derrière est facile à expliquer : nous pensons faire quelque chose de bien pour notre corps et nous répétons régulièrement le processus dont nous sommes sûrs qu'il apporte une amélioration. Grâce à cette auto-confirmation répétée comme une prière dans la tasse de thé, les adeptes de la détox commencent vraiment à se sentir mieux. Toutefois, aucun effet physique n'est constaté. Des millions d'utilisateurs peuvent-ils vraiment se tromper à ce point ?

Les preuves d'efficacité manquent

Detox, dérivé du mot detoxification, signifie en quelque sorte désintoxication. L'idée est la suivante : les produits chimiques et autres substances issus de notre environnement et de notre alimentation se déposent dans notre corps sous forme de scories. Un certain régime et la prise de produits détox promettent d'éliminer ces dépôts. Ce qui, dans l'idée, ressemble à un nettoyage de tuyaux, parvient parfaitement à l'esprit des disciples de la détoxication. Après tout, tout le monde connaît l'idée qu'une nourriture trop grasse bouche les artères et que, dans certaines circonstances, les calculs rénaux se déposent sous forme de produits résiduels.

Aucun des fournisseurs n'a pu jusqu'à présent apporter la preuve d'un effet médical. La Cour fédérale de justice allemande s'est également penchée sur l'idée en 2017 et a clairement rendu un jugement contre la détox. Même l'étiquetage des aliments avec ce slogan est aujourd'hui illégal. La seule véritable approche derrière la détox : nous absorbons aussi des toxines et certaines substances se déposent dans notre corps. Mais faut-il pour cela un soutien ?

Détoxication propre au corps

Trois organes sont essentiellement responsables de l'élimination des toxines dans notre corps : le foie, les reins et les intestins. La fonction de détoxification n'est toutefois pas renforcée par les produits annoncés. Comment fonctionne le processus naturel de désintoxication de notre corps ?

Notre foie est très important pour la détoxification de l'organisme. Alors que la fonction des reins peut également être remplacée par la dialyse, le foie est unique en son genre. Les nutriments, les toxines et les médicaments pénètrent dans le foie et sont libérés par les parois intestinales, tandis que les nutriments sont réinjectés dans le sang. Si nous ajoutons régulièrement de fortes doses de toxines à notre corps en consommant des drogues, des valeurs hépatiques élevées, c'est-à-dire des cellules du foie, sont détectables dans notre sang.

Les reins filtrent les toxines du sang et les rejettent sous forme d'urée. En bonne santé, un seul rein filtre environ 90 à 130 millilitres de sang par minute. Outre la fonction détox, les reins sont également responsables de la régulation de l'équilibre hydrique et influencent par ce biais la quantité de sang. La pression artérielle, l'équilibre acido-basique et le métabolisme énergétique sont également influencés par les reins.

Dernier des trois organes Detox, l'intestin constitue un filtre qui, outre l'absorption de substances, est également responsable de l'élimination des toxines. Celles-ci sont évacuées et éliminées par le foie via les parois intestinales. Les différentes sections de l'intestin forment avec la bouche, l'œsophage et l'estomac notre système digestif, décomposent les nutriments et les libèrent dans le corps.

Les meilleurs produits Detox

Tous les produits portant la mention Detox doivent être considérés d'emblée d'un œil critique. Il existe des herbes et des produits qui favorisent le métabolisme et influencent le corps. Une bonne tisane n'a d'ailleurs jamais fait de mal à personne. Mais on peut s'épargner le recours à un produit Detox trop cher.

L'eau est sans doute le moyen détox le plus avantageux. Nous devrions en consommer environ deux litres par jour. Si nous ne buvons pas assez, nous manquons de concentration. L'indicateur le plus clair est une coloration jaunâtre de l'urine. Les jours de grande chaleur et d'activité sportive, le besoin en eau est encore plus important. Selon les individus, il faut alors boire jusqu'à quatre litres.

Autres moyens qui favorisent la désintoxication du corps : le renoncement aux toxines, une alimentation saine et propre régulière et des aides qui nous aident à faire du sport et à développer nos muscles.

Bien transpirer, c'est se désintoxiquer à moitié ?

Certaines sources affirment que des toxines sont libérées par la peau. Certaines substances sont détectables dans notre sueur. Il est toutefois faux d'en déduire qu'une désintoxication concrète et ciblée aurait lieu. Là encore, de nombreux produits détox, comme les saunas à infrarouge, sont disponibles sur le marché. La promesse : détoxifier et purifier le corps par la transpiration. Selon des études menées par l'"International Hyperhidrosis Society", qui se consacre à l'étude de la production excessive de sueur, la sueur ne contient que des quantités minimes de toxines. Les personnes qui transpirent doivent consommer des liquides pour compenser les pertes.

Un thé détox au sauna

La meilleure façon d'aborder les produits Detox est de ne pas les acheter du tout. Beaucoup de mensonges marketing servent uniquement à vendre des produits à un prix particulièrement élevé aux consommateurs. Soyons honnêtes : qui peut penser qu'il suffit de coller un patch sur son corps pour le débarrasser des métaux lourds ou d'autres toxines ?

Si l'on absorbe régulièrement des toxines, celles-ci resteront dans le corps jusqu'à ce qu'elles soient éliminées. Outre les produits de désintoxication, il faut également renoncer aux jeûnes aux jus de fruits et autres cures présentées comme des cures détox. Les personnes qui jeûnent pour des raisons religieuses devraient discuter de la procédure avec leur médecin de famille afin d'éviter les carences. De manière générale, la règle d'or est la suivante : l'exercice physique et une alimentation propre, saine et équilibrée, ainsi qu'une bonne portion d'eau potable et un sommeil suffisant sont les bases d'une longue santé.

Catégories
Nous n'attendons plus que toi Force

Entraînement en cas de grippe - Pourquoi tu ne devrais pas le faire !

S'entraîner en cas de grippe ? Voilà pourquoi tu ne devrais pas le faire !

Tu le sais certainement aussi : tu t'entraînes régulièrement pour rester en forme ou pour le devenir. Ou simplement pour perdre un peu de poids ou le maintenir. Ton entraînement progresse bien et soudain, la grippe te prend ! Certains envisagent de continuer à s'entraîner malgré la grippe. Ce ne sera pas si tragique que ça. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Si tu présentes ces symptômes de maladie, tu devrais absolument suspendre ton entraînement en cas de grippe.

La grippe est une infection qui n'est généralement pas causée par des bactéries, mais par des virus. En cas de forte grippe, les personnes concernées ne sont pas seulement légèrement atteintes, comme c'est souvent le cas lors d'un rhume normal, mais sont littéralement contraintes de rester au lit. En cas de grippe, tu dois faire face à quelques symptômes désagréables, comme la toux, le rhume, de forts maux de tête et des douleurs articulaires, des maux de gorge et une perte d'appétit. Dans les cas les plus graves, une fatigue extrême, des frissons et une forte fièvre peuvent s'y ajouter.

La grippe ne te cloue pas seulement au lit, elle rend l'entraînement en cas de grippe quasiment impossible avec ces symptômes. Tu ne devrais en aucun cas prendre cela à la légère et suspendre l'entraînement en cas de grippe, car ces symptômes montrent justement que les virus ont déjà mis ton corps à rude épreuve.

Si tu continues à t'entraîner alors que tu as la grippe, des bactéries peuvent s'installer dans les zones déjà touchées, comme la gorge et les poumons, et causer des dommages supplémentaires en plus des virus. Ton corps est également soumis à deux facteurs de stress - la grippe et l'activité sportive. Il en résulte généralement une évolution plus grave de la maladie - voire, dans le pire des cas, des dommages permanents.

Entraînement en cas de grippe - voici les dangers qui nous guettent

Pendant une grippe, ton système immunitaire travaille plus dur que d'habitude. Si tu fais du sport, les virus à l'origine de l'infection se propagent encore plus vite et plus fortement dans ton corps et ton système immunitaire doit redoubler d'efforts. Le risque est alors que ton système immunitaire ne soit plus en mesure de combattre complètement les virus.

Il n'y a plus assez de réserves à disposition pour lutter contre le virus. La maladie ne peut donc pas être complètement guérie, mais elle couve dans ton corps et peut maintenant, dans le pire des cas, frapper ton cœur. La myocardite - ou inflammation du muscle cardiaque - est une maladie qui n'est souvent pas reconnue tout de suite et qui est parfois une conséquence mortelle d'une grippe qui n'a pas été guérie au repos.

Ce qui est fatal en cas de myocardite, c'est que les symptômes ne sont pas clairement identifiables. Tout comme la grippe, la myocardite peut se manifester par différents symptômes. Si tu n'as pas arrêté ton entraînement en cas de grippe et que tu constates les troubles suivants, tu devrais consulter un médecin.

- douleur ou forte sensation de pression derrière le sternum
- Dyspnée même à faible effort
- troubles soudains du rythme cardiaque
- Tachycardie
- Rétention d'eau dans les jambes
- Abattement
- fatigue rapide
- Diminution des performances accompagnée d'une faiblesse générale

Dans tous les cas, il est important de consulter ton médecin dès les premiers signes de grippe. Ton médecin de famille peut te donner des conseils importants pour lutter contre tes symptômes et t'aider à décider si tu peux poursuivre ton entraînement en cas de grippe ou s'il vaut mieux te ménager pendant quelques semaines.

Combien de temps faut-il s'arrêter de s'entraîner en cas de grippe ?

Faire du sport quand tu es en bonne santé est un atout pour ton corps. En revanche, l'entraînement en cas de grippe peut mettre la vie en danger. Ton système immunitaire est fortement sollicité pendant l'infection virale, et encore plus en cas d'effort physique pendant la maladie. Cela vaut d'ailleurs aussi pour une infection bactérienne.

Une fois que la grippe est passée et que les symptômes de la maladie ont disparu, tu devrais en tout cas attendre encore au moins une semaine avant de reprendre l'entraînement. Il est recommandé de consulter ton médecin afin d'obtenir le "feu vert" pour commencer ton entraînement.

Bien sûr, après une grippe, tu ne dois pas reprendre immédiatement l'entraînement à fond, mais commencer lentement l'entraînement en cas de grippe et l'augmenter progressivement. Tu pourras ainsi retrouver rapidement ta forme d'antan et ne risqueras pas de rechutes ou de dommages durables.

L'entraînement en cas de grippe ne vaut pas la peine !

Tu devrais toujours penser d'abord à ta santé et ne pas la mettre en danger en t'entraînant en cas de grippe. Les résultats de l'entraînement ne se maintiennent que tant que tu es en bonne santé et en forme. Si tu te tortures en t'entraînant en cas de grippe, cela peut très vite avoir l'effet inverse. Cesse de t'entraîner pendant quelques semaines en cas de grippe et ménage-toi pour donner à ton corps la possibilité de guérir complètement de la maladie.

Un arrêt de l'entraînement de deux à trois semaines n'aura guère d'effet sur ta condition physique actuelle ou sur le développement musculaire. Après cela, et selon les instructions de ton médecin, commence par des intervalles d'entraînement courts et doux. Ne commence pas tant que tu te sens encore faible. Une reprise trop rapide de ton programme d'entraînement peut entraîner une recrudescence de la maladie, prolonger la durée de la maladie et entraîner une détérioration de ton niveau d'entraînement.