Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi

Comment ne pas prendre de poids pendant les vacances

Enfin le temps des vacances. Profiter, se reposer et tout simplement laisser son esprit vagabonder. Mais la détente s'accompagne souvent d'un ou deux kilos supplémentaires. Un petit "péché" ici et là, une heure d'entraînement en moins et une portion de nourriture un peu plus importante - et voilà que la balance sonne l'alarme. Tout au long de l'année, tu fais preuve de discipline et tu fais attention à ton alimentation. C'est d'autant plus frustrant lorsque tes plans sont rapidement réduits de quelques kilos. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Découvre comment éviter la prise de poids malgré les vacances.

L'autodiscipline par l'observation

Avant que les nouveaux kilos ne se fassent sentir, nous remarquons que quelque chose fonctionne différemment de d'habitude. Au début, nous avions encore nos objectifs en tête et nous n'avons pas cédé à l'envie. Bien élevés, nous avons opté pour des aliments sains. Mais à un moment donné, cela est devenu de plus en plus difficile, jusqu'à ce que le principe soit renversé. Désormais, nous nous laissons le libre choix et mangeons ce qui nous ouvre l'appétit.

Ton smartphone peut y être pour quelque chose. En tout cas, si tu contrôles normalement à l'aide d'une application combien de calories tu ingères ou quels nutriments se cachent dans la nourriture. L'important n'est pas que tu obtiennes des faits bruts, mais que tu te penches sur le sujet. Tu documentes ton alimentation et tu y réfléchis en même temps. Si ce contrôle disparaît, il est plus facile de "pécher". C'est pourquoi l'enregistrement des valeurs nutritives est un outil important pour éviter la prise de poids.

Beaucoup sont dans le même cas

Des études montrent que la saison des vacances et les jours fériés peuvent entraîner une prise de poids dans le monde entier. Un bon exemple est la période de l'Avent, qui se termine peu après le Nouvel An par un pic de poids et une désillusion. Mais il reste encore suffisamment de temps pour perdre ce poids jusqu'à Pâques, avant de reprendre les lapins en chocolat et autres.

Lors d'études menées en Allemagne, aux États-Unis et au Japon, les Allemands se sont distingués en prenant le plus de poids. Cela peut s'expliquer par le fait qu'aux États-Unis, les fêtes de Pâques jouent un rôle moins important. Au Japon, on prend également du poids aux alentours du Nouvel An européen. Cependant, l'accent est mis sur la "Golden Week", qui comprend quatre jours fériés importants.

Modifier son alimentation

Quelle que soit ta destination pour ces vacances d'été, la nourriture ne sera certainement pas en reste. En vacances, on peut profiter de la nourriture et on ne doit pas encore s'échiner dans la cuisine après une journée de travail stressante. À cela s'ajoutent de nombreuses friandises que nous ne connaissons pas dans notre vie quotidienne. C'est la tentation à l'état pur.

Si tu ne veux pas jouer le jeu des hauts et des bas avec ton poids, tu évites la prise de poids avant qu'elle ne se produise. Pour cela, tu modifies ton alimentation et tu gardes un œil sur les nutriments. Un rendez-vous occasionnel avec la balance est également recommandé.

Si tu fais beaucoup de sport, il est probable que ton alimentation soit particulièrement riche en protéines. Le corps peut rapidement transformer les protéines en masse musculaire et les brûler. Si tu évites normalement les grandes quantités d'hydrates de carbone comme le pain, les pâtes ou le sucre, tu dois également faire attention à ne pas trop en consommer en été. En effet, ils peuvent te faire prendre du poids, même si tu fais beaucoup d'exercice.

Exceptions autorisées

N'hésite pas à te servir de plats riches en protéines. De délicieux plats de viande ou leurs alternatives végétaliennes à haute teneur en protéines. Le poisson fraîchement pêché est un délice - sain, savoureux et riche en graisses et en huiles.

C'est un peu plus compliqué pour les végétariens ou les végétaliens. Surtout dans les pays où ce type d'alimentation est encore assez rare. Dans ce cas, les poudres, barres et autres compléments protéinés peuvent apporter une solution. Combinés à des fruits et légumes frais, ils permettent de lutter contre la prise de poids indésirable.

A ne pas oublier : Beaucoup d'exercice, de détente et de sommeil.

Nous vous souhaitons à tous de bonnes vacances.

Catégories
Endurance Alimentation Nous n'attendons plus que toi Force

4 conseils pour un Six Pack

Le rêve d'un ventre ferme est omniprésent. Tout d'abord, la bonne nouvelle : le six pack est déjà présent chez toi - il ne reste plus qu'à le rendre visible.

Les tendons intermédiaires assurent la division horizontale des muscles abdominaux. Ils donnent aux muscles abdominaux la forme typique du Six Pack. La visibilité de ce dernier n'est pas uniquement due à la taille des muscles abdominaux. La teneur totale en graisse du corps, ou plus précisément la graisse sous-cutanée qui recouvre les muscles abdominaux, est plus importante. Ainsi, la visibilité du washboard body est principalement liée à une réduction de la masse graisseuse.

1) Réduire le bilan énergétique

Celui qui veut réduire la graisse mise sur un bilan énergétique négatif. On brûle alors plus de calories qu'on n'en consomme. La patience est un facteur central dans ce processus. En effet, pour 1 kg de graisse corporelle, il faut un bilan énergétique négatif d'environ 9000 kcal. On y parvient par exemple en renonçant au croissant du matin pendant 36 jours.

2) Musculation pour tout le corps

La musculation est l'arme miracle pour forger le six pack. L'entraînement permet de brûler de nombreuses calories. Pratiqué de manière intensive, il permet d'augmenter le taux de construction musculaire dans le muscle utilisé. Plus la masse musculaire est importante, plus le métabolisme de base augmente, ce qui permet de brûler davantage d'énergie, même au repos.

Il n'est toutefois pas possible d'agir localement sur les amas graisseux avec la musculation. Une augmentation locale est possible, mais pas une réduction de la masse graisseuse. L'entraînement des biceps, par exemple, permet de muscler la partie supérieure du bras. Cependant, la masse graisseuse n'est pas influencée. En effet, le corps gère ces dépôts selon son propre schéma.

3) Entraîner l'endurance

Pour augmenter la dépense énergétique, il suffit de faire un entraînement d'endurance qui fait transpirer. De manière avantageuse, le taux d'oxydation des graisses est également augmenté pendant 24 à 48 heures. Les personnes assidues à l'entraînement d'endurance peuvent donc mobiliser davantage d'énergie à partir de la graisse. Pour une combustion maximale des graisses, il est recommandé de s'entraîner le matin à jeun. En effet, lorsque le taux de glycogène est bas, on constate un taux d'oxydation des graisses plus élevé.

4) Ne pas bouger seulement pendant l'entraînement

Le taux métabolique de travail décrit la quantité d'énergie utilisée par le corps au-delà du taux métabolique de base. Il est possible d'utiliser la plus grande quantité d'énergie possible si l'on bouge suffisamment au quotidien. Prendre les escaliers plutôt que l'ascenseur, marcher plutôt que prendre le bus, faire ses courses à vélo plutôt qu'en voiture. Tout cela augmente le métabolisme de travail.

Si tu es discipliné et patient, tu atteindras lentement mais sûrement l'objectif d'un six pack bien défini.

Catégories
Alimentation Force

Perdre du poids grâce à la musculation

De nombreuses personnes reprennent du poids après un régime. Elles veulent perdre des kilos, s'affament, boivent de l'eau et mangent des épinards avec du blanc de poulet. Au début, deux kilos ont fondu, mais après quelques mois seulement, quatre nouveaux kilos se sont installés.

On se pose alors la question : comment puis-je perdre du poids ?

La réponse est simple : le renforcement musculaire est un point central.
Tu découvriras pourquoi dans la suite de cet article.

Pourquoi ai-je besoin de musculation ?

Le sport et l'activité physique sont indispensables pour perdre du poids. Mais l'exercice physique sans renforcement musculaire ne suffit pas. Car ainsi, les kilos ne fondent qu'à court terme. Le fameux effet yoyo te rattrape après le régime pour une raison simple : l'organe responsable du métabolisme n'a tout simplement pas été suffisamment sollicité. Et dans ce cas, il ne s'agit ni de l'estomac ni de l'appareil digestif - mais des muscles. Ensemble, ils stimulent le métabolisme. Ils permettent de consommer l'énergie absorbée et d'activer la circulation. Ils aident à perdre du poids et à éviter d'en reprendre.

Important pour le développement musculaire

Si tu fais du jogging ou de la natation avec assiduité, mais que tu ne parviens pas à perdre du poids comme tu le souhaites, cela peut tout à fait être dû à un manque de masse musculaire. Un entraînement varié axé sur le développement musculaire peut y remédier. Si vous ne faites que consommer des calories sans développer vos muscles, vous reprendrez tôt ou tard du poids. De nombreuses personnes au régime tombent dans le panneau. Surtout si tu n'as pas fait de sport depuis longtemps, tu devrais mettre l'accent sur le développement musculaire. Si l'on s'attaque en priorité au développement musculaire au cours des premières semaines, on perd du poids plus rapidement et durablement. L'alimentation est également importante, mais le comptage des calories vient en deuxième position.

L'entraînement d'endurance à lui seul ne suffit pas à faire tourner la combustion des graisses à plein régime. Autrefois, on disait qu'un entraînement musculaire ne devait avoir lieu qu'après 20 minutes d'échauffement. Aujourd'hui, on sait que l'on peut même commencer directement par là. Le développement musculaire est une partie fatigante de l'entraînement et il est plus facile pour certains d'en finir d'abord. Mais si l'on travaille ensuite l'endurance, il faut absolument veiller à ce que cela ne concerne pas le même muscle cible. Sinon, tu freineras le développement musculaire. L'endurance et la fréquence cardiaque sont alors nécessaires. La consommation d'énergie s'envole - les kilos s'envolent. Avec une consommation moyenne d'environ 2000 calories et une consommation d'environ 2500 - 3000 calories, tu peux perdre du poids et de la graisse dans un avenir prévisible.

Quels sont les avantages du renforcement musculaire ?

Que se passe-t-il pendant la perte de poids ? Le premier niveau de remodelage du corps est le développement musculaire. Les muscles font en sorte que les parties du corps paraissent bien formées. Les bourrelets et les hanches deviennent lisses. D'ailleurs, les femmes ne sont pas les seules à lutter contre les bourrelets de graisse à la taille des pantalons. Les hommes aussi connaissent ce problème gênant.

Les muscles entraînés consomment plus d'énergie. Plus il y a de muscles, plus il y a de graisse. Un entraînement continu permet de solliciter régulièrement les muscles et de soutenir le métabolisme. Ainsi, le remodelage du corps et la consommation d'énergie vont de pair. Après quelques semaines seulement, les différences sont visibles et perceptibles. Car chaque mouvement est désormais nettement plus facile. C'est le début de la phase motivante de la perte de poids.

Conclusion :

  • Le développement musculaire nécessite un entraînement musculaire
  • La perte de poids est favorisée par un entraînement musculaire régulier
  • L'entraînement à long terme empêche la dégradation musculaire
  • Le métabolisme a besoin d'un entraînement musculaire
  • Les muscles assurent une belle silhouette
  • La musculation consomme des calories

Effets positifs sur la perte de poids

Quand il y a plus de muscles, la balance n'est pas la seule à se réjouir. Le bien-être augmente également. Souvent, la posture s'améliore également, ce qui est surtout favorisé par l'amélioration de la musculature du dos. Il est également beaucoup plus facile de courir ou de monter les escaliers.

Le corps déborde de force et d'énergie. Tout devient plus facile. Lorsque la lourdeur diminue, le mouvement redevient un vrai plaisir.

Qu'est-ce qui vient après ?

L'objectif est atteint ? Maintenant, tu ne dois surtout pas t'arrêter. Car si les muscles ne sont plus entraînés, ils repartent et entraînent le métabolisme avec eux. C'est ainsi que tu reprends du poids. Pour perdre du poids et le maintenir, il faut travailler sur soi-même à long terme. Il est recommandé d'intégrer régulièrement des séances de musculation en plus de l'entraînement d'endurance.

Tu peux soutenir la construction et le maintien des muscles en prenant des protéines de manière ciblée. Les protéines et les légumes sont alors également les substances vitales dont les muscles ont besoin après l'entraînement.

Mais le plus important pour perdre du poids est et reste la patience : La patience est récompensée à long terme.

Catégories
Endurance Nous n'attendons plus que toi

Entraînement HIIT (high intensity intervall training)

Qu'est ce que l'entrainement HIIT

L'entraînement HIIT est une méthode d'entraînement qui consiste en des intervalles de haute intensité combinés à des phases lentes de basse intensité. Cette interaction permet d'obtenir un stimulus d'entraînement très efficace. Pendant longtemps, l'entraînement cardiovasculaire dans le domaine du fitness a été réalisé presque exclusivement sous la forme d'un entraînement continu, à basse intensité et axé sur la durée. Un tel entraînement cardio-vasculaire classique occupe certes encore aujourd'hui une place importante dans la planification de l'entraînement. Cependant, de nouvelles connaissances scientifiques montrent qu'une amélioration maximale et rapide de la capacité cardiovasculaire, même chez les personnes non entraînées, peut être obtenue de la manière la plus efficace en variant l'intensité de l'effort (entraînement HIIT). Le HIIT a des effets positifs étendus et supplémentaires sur le corps. D'un point de vue physiologique, il est donc nécessaire de compléter les formes d'entraînement conventionnelles par un entraînement par intervalles à des intensités très élevées (entraînement HIIT). Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Quelles sont les principales adaptations auxquelles on peut s'attendre grâce à l'entraînement HIIT ?

L'entraînement HIIT augmente le volume de sang par battements. Cela signifie que le cœur peut pomper plus de sang dans la circulation à chaque battement. Comme le volume de battements augmente avec un entraînement spécifique, mais que le débit cardiaque reste à peu près le même à un effort sous-maximal, nous mesurons une fréquence cardiaque plus basse après une phase d'entraînement à effort égal. C'est donc le volume de battements qui augmente grâce au HIIT. Cela est dû à une meilleure fonctionnalité de la contraction cardiaque et à un muscle cardiaque plus grand. Si la fréquence cardiaque maximale reste inchangée, la capacité maximale de transport sanguin du cœur (le débit cardiaque maximal) augmente. Parallèlement, la fréquence cardiaque au repos diminue, car le cœur doit battre moins souvent pour transporter la même quantité de sang en raison du volume de battements plus important. Parallèlement, la fréquence cardiaque au repos diminue, car le cœur doit battre moins souvent pour transporter la même quantité de sang en raison du volume de battements plus important.

Comment fonctionne un entraînement HIIT ?

  • Choisis un niveau d'effort pour l'échauffement (X), de sorte que l'effort personnel se situe dans une fourchette de 2 à 4 sur l'échelle de Borg (effort "modéré"). La fréquence des mouvements devrait être d'environ 60 rpm sur le vélo et d'environ 50 rpm sur l'elliptique.
  • Après l'échauffement, le niveau d'effort est doublé pour le premier intervalle (2xX). La fréquence des mouvements est augmentée à au moins 80 rpm. Essaie de respecter la fréquence de mouvement d'au moins 80 tours. Tu devrais être à 8 - 9 (effort "extrême") sur l'échelle de Borg. Si tu ne parviens pas à maintenir la fréquence de mouvement au-dessus de 80 tours, le niveau d'effort est réduit à l'intervalle suivant jusqu'à ce que la fréquence de mouvement puisse être maintenue. La phase de récupération s'effectue à nouveau avec le niveau d'effort (X) et une réduction de la fréquence de mouvement. Pour le vélo, il s'agit de 60 et pour l'elliptique de 50 tours.
  • Le niveau d'effort ainsi trouvé (2xX) est maintenu lors des séances d'entraînement suivantes. De même, l'échauffement est effectué avec le nouveau niveau d'effort déterminé (2xX/2).
  • Chaque phase d'effort est suivie d'une phase de récupération. Celle-ci est également effectuée après la dernière phase d'effort. C'est pourquoi il n'est pas nécessaire de procéder à un cool-down.

Si besoin, en augmentant la cadence, l'intensité augmente automatiquement, sans qu'il soit nécessaire d'adapter le niveau d'effort.

Entraînement HIIT

update a développé avec P.I.I.T. un format de groupe varié et intensif. Intéressé(e) ? Plus d'infos > ici

Avec le Recovery Shake du update boutique tu peux accélérer ta récupération après un entraînement HIIT :

  • Shake de récupération

    Recovery Shake (1350 g)

    CHF33.00 inkl. MWST

    y compris 2,60% MWST (à partir de 60 CHF expédition gratuite)

Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi

Procédé de fabrication de la protéine de lactosérum

Nous expliquons ici les différents procédés de fabrication des protéines de lactosérum et te montrons ce à quoi tu dois faire attention lors de l'achat.

Un entraînement musculaire intensif et un apport régulier de protéines au bon moment et dans la bonne quantité sont considérés comme une garantie de succès pour une construction musculaire réussie et une perte de graisse ciblée. Pour couvrir les besoins en protéines, les protéines de lactosérum en poudre sont de plus en plus appréciées. Il suffit d'environ 20 g de protéines de lactosérum (environ 8 g - 10 g d'acides aminés essentiels) pour augmenter au maximum la synthèse des protéines musculaires.

Qu'est-ce que la protéine de lactosérum au juste ?

La protéine de lactosérum (en anglais whey protein) est un produit laitier naturel de très haute qualité qui se dépose à la surface lors de la fabrication du fromage après l'écumage de la masse (caséine). Le lait contient deux sources de protéines : Protéine de lactosérum (20%) et protéine de caséine (80%). Grâce à des méthodes de filtration spéciales, ce lactosérum est concentré et
transformées en poudre. Souvent, le prix ne reflète pas la qualité des protéines en poudre. Lors de l'achat de protéines, veille à ce qu'elles soient pures.
protéines de lactosérum est utilisé. Les mélanges de protéines provenant de différentes sources de protéines contiennent généralement des matières premières moins chères. Tu peux acheter des protéines de lactosérum sous trois formes : Concentré, isolat et hydrolysat.

Types de protéines de lactosérum

Concentré de protéines de lactosérum

Grâce à la technique d'ultrafiltration (filtre à membrane), le concentré de protéines de lactosérum présente une teneur en protéines de 70 à 80 %, une teneur en matières grasses de 3 à 5 % et une teneur réduite en lactose. Le concentré de protéines de lactosérum pur contient environ 20 g de protéines pour 25 g de poudre.

Isolat de protéines de lactosérum

L'isolat de protéines de lactosérum a une teneur en protéines de 90 à 96 % et une teneur en lipides et en lactose inférieure à 1 %. Dans l'isolat de protéines de lactosérum, on distingue l'isolat de lactosérum CFM (microfiltration à flux croisé) et l'isolat de lactosérum normal (échange d'ions). L'hydrolysat de whey n'est rien d'autre qu'une protéine décomposée enzymatiquement en chaînes peptidiques plus courtes. L'hydrolysat de whey est très cher et n'apporte pas plus d'avantages que le concentré de protéines de lactosérum ou l'isolat de protéines de lactosérum. L'isolat de protéines de lactosérum pur, contient environ 20 g de protéines pour 22 g de poudre.

Procédé de fabrication de la protéine de lactosérum

Chromatographie par immersion d'ions

Dans ce procédé de fabrication de la protéine de lactosérum fréquemment utilisé, les acides aminés sont répartis en fonction de leur charge électrique. Des produits chimiques sont utilisés à cet effet. La charge électrique des protéines les lie à des résines spéciales dans une cuve de réaction. Le grand avantage de ce processus est qu'il est nettement moins cher que la microfiltration à flux croisé. Ce procédé de séparation peut entraîner la perte de fractions de protéines précieuses et bénéfiques pour la santé (notamment la lactoferrine et les glycomacropeptides).

Microfiltration à flux croisé (CFM)

Ce procédé de filtration doux ne fait appel à aucun produit chimique ni à la chaleur. Cela garantit la plus grande préservation possible des fractions de protéines précieuses et bénéfiques pour la santé, qui peuvent être perdues lors de l'échange d'ions. Les composants indésirables tels que le lactose ou les graisses sont retenus par les membranes céramiques en raison de leur poids moléculaire et de leur taille, ce qui permet d'augmenter la teneur en protéines. Cette forme de protéine de lactosérum convient donc également aux personnes intolérantes au lactose.

Lors de l'achat d'isolat de protéines de lactosérum, assure-toi que le CFM (Cross-Flow Microfiltration) est déclaré sur l'emballage. Ce procédé de fabrication de la protéine de lactosérum est le plus doux. En outre, ta poudre de protéines de lactosérum ne doit pas être additionnée d'un quelconque acide aminé. Souvent, on y ajoute de la L-glutamine. Cet acide aminé est très bon marché et n'augmente que la marge du fabricant, mais pas ta synthèse de protéines musculaires.

100% Isolat de protéine de lactosérum CFM en update boutique

  • Isolat de protéines de lactosérum

    100% Isolat de protéine de lactosérum CFM (1000 g)

    CHF39.00 inkl. MWST

    y compris 2,60% MWST (à partir de 60 CHF expédition gratuite)

Catégories
Endurance Alimentation Nous n'attendons plus que toi

Ton poids corporel n'est pas important. Pourquoi la balance n'a guère de signification.

Le poids corporel et la composition corporelle ne sont pas la même chose. Pourtant, il y a de plus en plus d'hommes et de femmes qui s'entraînent et qui définissent l'atteinte de leur objectif d'entraînement par le chiffre sur la balance. La question est de savoir si cela a un sens. Qu'est-ce que la balance mesure au juste et quelle est la pertinence de cette mesure ?

Que mesure la balance ?

Si tu te tiens sur un pèse-personne, tu peux lire ton poids corporel. Toutefois, cela ne donne aucune indication sur ta composition corporelle. Tu ne sauras donc pas combien de graisse ou de muscle tu possèdes. L'objectif de nombreuses personnes est d'avoir un corps bien entraîné et ferme. Or, c'est le pourcentage de graisse corporelle qui est déterminant pour cet objectif, et non la masse corporelle.

Un bodybuilder mesurant 1,70 m et pesant 90 kg peut tout à fait avoir un taux de graisse corporelle d'environ 5 %. Mais il y a aussi des personnes qui mesurent 1,70 m et qui ont un poids de 1,5 kg.
90 kg de poids corporel, qui présentent 30% de graisse corporelle. Sur le pèse-personne, tu ne peux donc lire que le poids corporel. Comme tu peux le constater, cela n'est pas significatif.

Certains fabricants affirment que leur pèse-personne peut également mesurer le taux de graisse corporelle et la masse musculaire. Précisons d'emblée que la masse musculaire n'est pas directement mesurable chez l'homme ! Tu pourras éventuellement déterminer la masse graisseuse avec un écart de +/- 10%. Cela est très imprécis. Si tu veux déterminer la masse graisseuse de manière très précise, la seule méthode de mesure possible est la méthode DEXA. Il s'agit de l'étalon-or scientifique et sa précision est d'environ 1%.

Quelle est la signification du poids corporel ?

Le poids corporel se compose du poids de la masse graisseuse, de la masse musculaire, du sang, de la masse osseuse, etc.

Si tu as perdu 2 kg de poids corporel, tu ne peux pas savoir exactement pourquoi. Il n'est en effet pas improbable que tu aies simplement moins d'eau dans ton corps. Il se peut aussi que tu aies perdu de la masse musculaire. Dans le meilleur des cas, il s'agit bien sûr de masse grasse. La plupart des gens ne veulent donc pas perdre du poids, mais de la graisse corporelle. Il y a donc une grande différence. Pour un kilo de graisse corporelle, tu dois effectivement consommer environ 9000 kcal de moins que le nombre de calories que tu brûles. Cela signifie par exemple que tu dois
en renonçant au croissant du matin pendant 36 jours.

Le même principe avec la balance peut d'ailleurs être appliqué à l'augmentation de la masse musculaire. Si tu t'entraînes régulièrement et que tu as 2 kg de plus sur la balance au bout d'une semaine, personne ne peut te dire si ces 2 kg sont dus à une augmentation de la proportion d'eau dans le corps, de la masse graisseuse ou de la masse musculaire. Dans le meilleur des cas, il s'agit de masse musculaire (ce qui est toutefois peu probable après une semaine), mais il se peut que ce soit la masse graisseuse et, selon toute probabilité, l'eau.

Pour clarifier, supposons que tu manges très peu de glucides et qu'après un certain temps, tu passes à une alimentation riche en glucides, le corps réagit à ce changement. Pour chaque gramme de glucides, le corps peut absorber jusqu'à 3 grammes d'eau. Si tu consommes en même temps de la créatine monohydrate, la rétention d'eau est encore plus importante. Grâce à cet effet, ton poids corporel augmente très rapidement. Mais cela ne signifie pas pour autant que ta masse musculaire est plus importante.

Comment puis-je constater un succès ?

Comme mentionné plus haut, la méthode DEXA est une méthode de mesure très précise pour déterminer la composition corporelle. Cette mesure est très chère (environ 250 CHF). Si tu ne peux ou ne veux pas te permettre une telle mesure, je te conseille de constater le succès de la réduction de la graisse par le biais du reflet dans le miroir. En appliquant systématiquement cette méthode, tu constateras tôt ou tard le succès dans le jeu !

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Tu trouveras des produits pour une perte de graisse efficace ici.

Catégories
Endurance Nous n'attendons plus que toi Force

Faire travailler les fesses sur le tapis roulant. Est-ce possible ?

De nos jours, on voit de plus en plus de personnes dans les centres de fitness qui copient les exercices d'Internet des soi-disant influenceurs Instagram et Facebook. C'est probablement de là que vient la tendance à courir à toute vitesse sur le tapis roulant. Lorsqu'on demande aux personnes qui s'entraînent pourquoi elles le font, la réponse est souvent la même : "Je veux faire travailler mes fesses sur le tapis roulant et obtenir ainsi des fesses bien fermes". Est-ce efficace ?

Comment avoir des fesses fermes ?

Il s'agit avant tout de "raffermir" les fesses. Cela signifie augmenter la masse musculaire et réduire la masse graisseuse. On peut y parvenir en visant un bilan énergétique négatif. Il s'agit d'ingérer moins de calories que d'en consommer. L'endroit où la graisse corporelle est éliminée est en grande partie réglé par la génétique et ne peut donc guère être influencé. Il est possible d'augmenter localement la masse musculaire. Peut-on donc maintenant augmenter sa musculature en faisant travailler ses fesses sur le tapis roulant ?

Probablement pas.

Pour que la masse musculaire augmente, les contraintes suivantes doivent être présentes :

  • Durée de la tension jusqu'à l'épuisement musculaire d'environ 60 à 100 secondes.
  • Une résistance à l'entraînement qui peut provoquer l'épuisement musculaire pendant ces 60 à 100 secondes.

Il est fort probable que ces deux conditions ne soient pas réunies chez de nombreuses personnes lorsqu'elles entraînent leurs fessiers sur un tapis roulant.

Entraîner les fessiers sur un tapis roulant n'a pas beaucoup de sens. Quelle est l'alternative ?

Un muscle réagit à chaque stimulus d'entraînement par une adaptation spécifique. Si un stimulus agit sur le muscle pendant une période prolongée (de plusieurs minutes à plusieurs heures), celui-ci devient plus endurant. Ce faisant, la surface de sa section transversale n'est guère modifiée. Pour augmenter la masse musculaire, le muscle doit être complètement épuisé en 60 à 100 secondes. De plus, la quantité de protéines ingérée doit être suffisamment importante et disponible au bon moment. Ce n'est qu'ainsi que le muscle peut avoir accès au matériau de construction nécessaire.

Pour épuiser complètement le muscle en peu de temps, un appareil de musculation est donc nettement plus adapté qu'un appareil d'endurance.

Dans le blog suivant, tu trouveras des exercices pour entraîner tes fesses. Ceux-ci sont nettement plus efficaces que si tu entraînais tes fesses sur un tapis roulant.

4 exercices de fessiers pour des fesses fermes.

Amuse-toi bien et fais brûler tes fesses !

Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi Force

5 conseils pour ta silhouette de plage

L'été approche à grands pas. On peut à nouveau se retrouver au bord du lac ou à la piscine. Tout le monde veut faire bonne figure en maillot de bain.

Avec quelques astuces et une bonne alimentation, les kilos s'envolent à coup sûr.

1. augmenter la consommation de calories grâce à la musculation

La musculation est une question de bilan énergétique. Si tu consommes plus de calories que tu n'en "brûles", tu prends du poids. Si l'on "brûle" plus de calories que l'on en consomme, on perd de la graisse corporelle. Veille donc à maintenir un bilan énergétique négatif. En pratiquant régulièrement et intensivement la musculation, tu peux augmenter tes besoins énergétiques et donc consommer plus de calories jusqu'à ce que ton bilan énergétique soit équilibré.

2. tes muscles ont besoin de protéines

Mange beaucoup d'aliments riches en protéines comme du poisson, de la viande maigre, des œufs, des produits laitiers, des légumineuses. Les protéines sont de véritables aliments rassasiants. Procure-toi une poudre de protéines de haute qualité à base de protéines de lactosérum.

3. quantité adaptée de glucides

Mange au maximum 1 à 2 fois par jour de petites portions d'aliments riches en glucides comme le pain, les pâtes, les pommes de terre, etc. Préfère la variante complète, qui contient beaucoup de fibres alimentaires, lesquelles ont également une influence positive sur la digestion et favorisent la sensation de satiété. Les fringales sont réduites.

4. boire suffisamment de boissons non caloriques

Les boissons appropriées sont le thé non sucré, l'eau minérale, les boissons riches en vitamines et en minéraux comme les jus de légumes frais (dilués avec de l'eau) ou le café (noir). Les boissons riches en énergie et pauvres en vitamines et en minéraux, telles que les boissons sucrées, les boissons light et l'alcool, ne sont pas appropriées.

5. ne t'interdis rien !

Il est interdit d'interdire ! Plus l'interdiction est stricte, plus l'envie est grande. Cède de temps en temps à la tentation et ne panique pas devant les petits péchés. Tout est permis - mais avec modération.

L'alimentation est un élément très important sur le chemin de ta silhouette estivale. Pour cela, il est essentiel d'avoir un bilan énergétique négatif. Avec les conseils mentionnés, tu peux facilement atteindre ce bilan énergétique.

Intégrez également beaucoup d'exercice physique dans votre quotidien. Sois patient et persévère pour atteindre l'objectif que tu t'es fixé.

Bonne chance dans la mise en œuvre !

Catégories
Alimentation Nous n'attendons plus que toi

Index glycémique et charge glycémique : quelle est la différence ?

Index glycémique et charge glycémique. Quelle est la différence ?

Quiconque souhaite perdre du poids tombera tôt ou tard sur les termes "index glycémique" et "charge glycémique". C'est surtout dans le cadre des régimes dits "low carb", c'est-à-dire pauvres en hydrates de carbone, que ces deux notions sont utilisées pour évaluer l'impact sur la glycémie. Découvrez la différence entre "index glycémique" et "charge glycémique" et leur influence sur une alimentation saine.

Index glycémique - qu'est-ce que c'est ?

Le terme d'index glycémique désigne une mesure qui détermine l'effet d'un aliment contenant des glucides sur le taux de glycémie. Pour déterminer l'index glycémique des aliments, les nutritionnistes et les médecins prennent comme référence l'effet du glucose pur sur la glycémie. Le glucose pur a un indice glycémique de 100 pour cent. Tout comme les aliments sucrés ou les produits à base de farine blanche, il fait rapidement monter le taux de glycémie. Cela entraîne en même temps une augmentation du taux d'insuline. Celle-ci entraîne à son tour l'absorption de sucre par les cellules du corps, le stockage des graisses ou la difficulté à les éliminer - un effet contre-productif dans tout régime.

Charge glycémique - qu'entend-on par là ?

La charge glycémique tient compte non seulement de la qualité des glucides, mais aussi de la taille de la portion fournie au corps. La charge glycémique désigne donc le produit de l'index glycémique et de la quantité. Les scientifiques prennent comme exemple la comparaison entre la pastèque et le pain blanc. Ainsi, la pastèque a un index glycémique plus élevé que le pain blanc. Or, le pain blanc contient plus d'hydrates de carbone : sa charge glycémique est en fin de compte 2,5 fois plus élevée que celle de la pastèque. L'index glycémique des carottes et du pain blanc est à nouveau identique. Toutefois, la charge glycémique de 100 grammes de pain blanc est équivalente à celle de 700 grammes de carottes.

Index glycémique et perte de poids - ça marche ?

Des études menées par des experts en nutrition ont révélé qu'un indice glycémique bas a un effet positif sur la satiété. Les formes d'alimentation qui privilégient un indice glycémique bas misent principalement sur les protéines animales - les inconvénients pour la santé d'une consommation élevée de viande ne sont pas pris en compte.

Si un index glycémique élevé était la référence pour perdre du poids, il faudrait renoncer à des aliments comme la citrouille ou les carottes dans le cadre d'un régime - leur index glycémique se situe entre 75 et 85. Cependant, ces légumes sont très sains et il n'y a aucune raison de s'en priver. D'autant plus que ces aliments contiennent si peu d'hydrates de carbone qu'il faudrait en consommer des quantités énormes pour que leur consommation ait un effet significatif sur la glycémie.
Différentes études ont également montré que l'index glycémique de certains aliments varie fortement en fonction de la manière dont ils ont été préparés. Par exemple, l'indice glycémique des pâtes varie entre 38 et 61, selon le temps de cuisson. Il n'est donc pas certain que les pâtes provoquent une augmentation plutôt lente ou rapide de la glycémie. Un index glycémique bas ne signifie donc pas nécessairement qu'il permet de perdre du poids : Sans un déficit calorique et une activité sportive, il est peu probable que les kilos s'envolent.

Index glycémique ou charge glycémique : que dit la science ?

Dans la science et la médecine nutritionnelles modernes, les experts préfèrent désormais la charge glycémique à l'index glycémique en tant que valeur pertinente pour la sécrétion d'insuline. Cependant, il n'a pas encore été définitivement établi si et comment un index glycémique élevé ou faible ou la charge glycémique ont un impact sur la perte de poids ou la prévention de certaines maladies.

La Société allemande de nutrition a publié ce que l'on appelle une ligne directrice sur les glucides. Celle-ci part du principe que la consommation à long terme d'aliments à index glycémique élevé augmente le risque de surpoids pathologique, de diabète sucré de type 2, de maladie coronarienne et de cancer du côlon. En outre, la Société allemande de nutrition estime que les aliments à index glycémique élevé augmentent le taux de cholestérol.
Dans le cadre de l'étude dite EPIC, les scientifiques ont constaté un lien entre les aliments à index glycémique élevé et l'obésité abdominale chez les hommes et les femmes - alors que la charge glycémique n'avait un effet négatif que chez les femmes.

Index glycémique et charge glycémique - lequel est le plus adapté à la pratique ?

Les experts en nutrition critiquent l'index glycémique en disant qu'il n'est pas très pratique pour les personnes qui cherchent à perdre du poids.

Ainsi, si l'on considère qu'un index glycémique supérieur à 60 favorise une forte augmentation de la glycémie, il n'en reste pas moins que les glucides ne sont pas des aliments sains. Dans les guides diététiques, on parle souvent de "mauvais glucides". Parallèlement, les glucides dont l'index glycémique est de 50 sont qualifiés de "bons glucides". Il s'agit par exemple de produits de boulangerie composés principalement de céréales complètes - qui devraient sans aucun doute constituer un élément central d'une alimentation saine. En outre, un index glycémique bas ou élevé n'est significatif que si les aliments sont évalués individuellement. Dès lors qu'ils sont consommés dans le cadre d'un repas, il n'est que partiellement possible de déduire l'effet sur la glycémie à partir de l'indice glycémique.

La charge glycémique est mieux adaptée et plus pratique que l'index glycémique pour évaluer les aliments contenant des glucides. La charge glycémique ne considère pas l'aliment de manière isolée. La charge glycémique tient également compte de la quantité, c'est-à-dire de la taille des portions consommées. Pour les personnes qui souhaitent réduire leur poids, la charge glycémique est donc une orientation beaucoup plus pratique - mot-clé "déficit calorique". Les tableaux disponibles sur Internet et dans les guides donnent des informations sur la charge glycémique des différents aliments.

Index glycémique et charge glycémique : quel est le régime alimentaire optimal ?

En pratique, cela signifie miser sur un mode d'alimentation riche en légumes, fruits et produits complets. Les aliments industriels et fortement transformés sont à éviter - leur index glycémique est bien plus élevé que celui des aliments frais. Pour éviter une augmentation rapide de la glycémie, il faut préférer les aliments crus aux aliments cuits, en purée ou au four. Certains experts recommandent de consommer les pâtes ou les pommes de terre al dente et si possible refroidies, car les glucides refroidis atteignent plus lentement la circulation sanguine. Les graisses doivent également être utilisées avec parcimonie. Même si les graisses ont un indice glycémique faible, elles fournissent beaucoup de calories. Une alimentation riche en protéines - par exemple avec beaucoup de produits laitiers, de viande maigre et de poisson - favorise la satiété et le développement musculaire.

Aujourd'hui, la plupart des régimes ou des changements d'alimentation ne s'appuient plus sur l'index glycémique, mais se basent sur la charge glycémique. Une charge glycémique faible va jusqu'à 10, alors que l'on parle de charge glycémique élevée pour des valeurs supérieures à 20. Si la valeur de tous les aliments consommés ne dépasse pas 80 au cours de la journée, ce mode d'alimentation permet de réduire le poids.

Catégories
Alimentation

Comment le sucre inhibe ta combustion des graisses !

Comment le sucre inhibe ta combustion des graisses

La plupart des gens savent que manger beaucoup de sucre n'est pas très sain. Mais ce que l'on sait moins, c'est que le sucre peut effectivement inhiber la combustion des graisses par l'organisme. Il existe différentes formes de sucre et il se cache dans de nombreux aliments. Les personnes qui souhaitent stimuler leur combustion des graisses doivent donc absolument se pencher sur le thème de l'alimentation.

Comment fonctionne exactement la combustion des graisses ?

Notre corps a constamment besoin d'énergie pour toutes sortes de processus. Même lorsque nous sommes allongés sur le canapé et que nous ne faisons rien, le corps est au travail. Il construit et transforme, digère et approvisionne tous les organes en substances importantes. Même pendant le sommeil, nous avons besoin d'énergie. C'est par exemple à ce moment-là que l'hormone de croissance est active et qu'elle permet de brûler les graisses - en transformant la graisse des cellules adipeuses en énergie.
Lorsque nous sommes plus actifs, nous consommons naturellement plus d'énergie que lorsque nous sommes au repos. Si le taux de glycémie descend en dessous d'un certain seuil, le glucagon est alors sécrété. Cette hormone est indispensable à la combustion des graisses. Elle libère la graisse stockée dans les cellules adipeuses afin qu'elle puisse être transformée en énergie. Mais le glucagon n'est actif que lorsqu'il n'y a pas d'insuline dans le sang. En effet, l'insuline est l'antagoniste du glucagon.

Quel est le rôle de l'insuline dans la combustion des graisses ?

Tout comme le glucagon, l'insuline est également produite par le pancréas. Contrairement à cette dernière, elle n'a toutefois pas pour mission d'augmenter le taux de glycémie, mais de le faire baisser. Elle transporte donc le sucre dans les cellules et, selon les besoins énergétiques, ce sucre est également stocké sous forme de graisse. Mais ce n'est pas tout : lorsque la glycémie est élevée, le corps utilise d'abord cette énergie rapidement disponible. La graisse que tu as absorbée au cours du même repas se déplace alors en grande partie vers les bourrelets que tu apprécies moins - le contraire de la combustion des graisses.

Ce n'est que lorsque le taux d'insuline diminue à nouveau que ton corps a la possibilité de se remettre en mode de combustion des graisses à l'aide du glucagon et d'autres hormones. Le problème, c'est que ta glycémie est alors à nouveau très basse et que l'insuline déclenche une fringale. Si tu prends ensuite un dessert riche en sucre, le jeu recommence. Et c'en est fini de la combustion des graisses.

Résistance à l'insuline due à un excès de sucre

Les personnes qui, en raison de leur alimentation, ont souvent beaucoup de sucre dans le sang, ont également besoin de plus d'insuline pour réguler leur taux de glycémie. Il peut alors arriver que les cellules réduisent le nombre de leurs récepteurs d'insuline et bloquent ainsi l'absorption du sucre. Par conséquent, le pancréas sécrète encore plus d'insuline, car le taux de glucose dans le sang continue à augmenter. Mais la résistance des cellules à l'insuline demeure, le taux d'insuline dans le sang est trop élevé. C'est ce qu'on appelle le "prédiabète", c'est donc un stade préliminaire du diabète.
Si la situation reste ainsi pendant des années, le pancréas finit par cesser complètement de fonctionner. Et on se retrouve alors avec un diabète de type 2. Une alimentation consciente n'est donc pas seulement utile en ce qui concerne la combustion des graisses.

Quels sont les aliments qui provoquent une forte augmentation de la glycémie et qui empêchent de brûler les graisses ?

Quand on parle de sucre, la plupart des gens pensent au sucre blanc. Mais ce n'est pas le seul aliment qui freine la combustion des graisses. Les glucides simples, par exemple, se décomposent très rapidement en leurs différents composants de sucre, qui circulent à leur tour très rapidement dans le sang. Afin de déterminer dans quelle mesure les différents aliments font augmenter la glycémie, la "charge glycémique", abrégée en GL, a été calculée pour chacun d'entre eux. Cette valeur est une forme élargie et plus précise de l'index glycémique (IG). Le sucre pur a une GL de 100.

Les aliments à charge glycémique élevée, qui sont donc mauvais pour ta combustion des graisses, sont entre autres
- Produits de boulangerie, en particulier les produits de boulangerie sucrés à base de farine de blé
- produits de boulangerie sans gluten
- Cornflakes
- Nouilles
- Pop-corn sans sucre
- Pizza
- Biscottes
- Riz
- Chips de pommes de terre
- Sirop d'érable et miel
- Confiture
- Chocolat
- dattes, surtout séchées
- pommes et figues séchées

La charge glycémique est particulièrement faible chez les :
- Légumes, en particulier avocat, aubergine, fenouil, olives et concombre
- les salades, en particulier le chou chinois, la mâche et la chicorée
- des fruits frais
- Lait et produits laitiers
- Noix

Dans le cas de la viande et du poisson, la part de glucides est si faible que la charge glycémique ne peut pas être déterminée.
Les valeurs pour les différents aliments peuvent varier considérablement, car trop de facteurs ont une influence sur le sucre dans le sang. Par exemple, la charge glycémique change lorsque les aliments sont transformés ou combinés avec d'autres aliments. Le fait de chauffer et de broyer les aliments augmente la GL. Les combinaisons avec des protéines, des graisses et des fibres freinent la vitesse à laquelle le sucre migre dans le sang. Certains aliments ont également un effet hypoglycémiant, par exemple la cannelle, l'ail, les graines de lin, le vinaigre de cidre et le curcuma.

Détecter les variations de la glycémie, stimuler la combustion des graisses

Au lieu de consulter des tableaux, il est possible, avec un peu d'entraînement, de reconnaître l'augmentation de la glycémie à son propre ressenti. Un taux élevé de sucre dans le sang réveille - mais seulement brièvement. Ensuite, l'insuline entraîne la fatigue et la faim de plus de sucre. Si tu as envie de faire une sieste ou de manger un pudding au chocolat après un repas, ton insuline a probablement beaucoup augmenté. Dans ce cas, repose-toi un peu, mais au lieu de manger des sucreries, opte plutôt pour quelques noix. Observe les repas après lesquels tu te sens en forme et plein d'énergie. Tu pourras ainsi découvrir peu à peu quels sont les aliments qui conviennent le mieux à la combustion des graisses.

Les réveils nocturnes avec la faim peuvent également indiquer un repas du soir trop riche en glucides - la glycémie a alors tellement baissé pendant le sommeil que le corps réclame encore du ravitaillement pendant la nuit.

Une alimentation adaptée pour stimuler la combustion des graisses

Il existe différents régimes alimentaires qui visent à réduire le sucre et à augmenter la combustion des graisses. Elles ont toutes pour objectif de te faire sortir du cercle vicieux de la glycémie. Les formes les plus extrêmes sont le régime low-carb ou le régime cétogène, qui ont cependant tous deux leurs détracteurs. Le jeûne par intervalles pourrait également avoir des effets positifs sur la combustion des graisses.

Ce que tu peux faire, même sans régime strict, c'est renoncer aux aliments riches en sucre ou en glucides simples. Les protéines, les graisses et les glucides complexes fournissent beaucoup d'énergie et ne font monter la glycémie que lentement. Pour brûler les graisses, il vaut surtout la peine de renoncer aux boissons gazeuses, barres de céréales, pizzas & Co dans les deux heures qui précèdent directement l'entraînement et même pendant.